Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - La nature reprend ses droits sur le site de l'ancien sanatorium du Grau-du-Roi

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Le Grau-du-Roi, France

Une page se tourne sur le site de l'ancien sanatorium du Grau-du-Roi. À l'automne 2020, tous les bâtiments auront disparu. À leur place, un nouvel espace naturel de sept hectares et demi.

Robert Crauste, le maire du Grau-du-Roi devant l'ancien bâtiment de l'administration du sanatorium
Robert Crauste, le maire du Grau-du-Roi devant l'ancien bâtiment de l'administration du sanatorium © Radio France - Sylvie Duchesne

Depuis le mois d'octobre 2018, impossible de pénétrer sur le site de l'ancien sanatorium du Grau-du-Roi au Boucanet. Les 11.000 m² de l'ancien hôpital sont détruits petit à petit après avoir été désamiantés. Le site de 7 hectares et demi va en effet être " renaturé " pour en faire un nouvel espace naturel. Des cheminements en bois seront construits pour accéder à la plage, le cordon dunaire restauré grâce à plusieurs dizaines de milliers de tonnes de sable prélevés à Port Camargue. Loi du littoral oblige, le terrain était inconstructible.  "Au Grau-du-Roi, on a 2000 hectares de zones naturelles sensibles. Pour nous, c'est une force" estime le maire Robert Crauste. 

Reportage sur le site de l'ancien "sana"

7 hectares et demi d'espace naturel 

Un seul bâtiment de l'ancien hôpital sera conservé, celui de l'administration. 1.000 m². Une partie sera occupée par l'Institut des plages du CNRS, l'autre par des start up travaillant autour de l'avenir des océans. 

Robert Crauste, le maire du Grau-du-Roi

Une aire de stationnement naturelle sera proposée aux visiteurs avec 90 places de parking, situées le long de la départementale qui relie le Grau-du-Roi à la Grande Motte. C'est le choix de la mairie qui souhaite privilégier les piétons et les vélos. 

Un livre et des vidéos pour se souvenir

L'ancien sanatorium était devenu au fil des ans, le royaume des graffeurs. Pour garder le souvenir de leurs œuvres, la mairie a fait réaliser des photos. On pourra les retrouver d'ici peu dans un livre. Un bas relief réalisé à l'époque de la construction par le sculpteur Jean-Charles Lallement (qui a aussi réalisé le monument aux morts de l'avenue Jean-Jaurès à Nîmes) sera également préservé et mis en valeur sur le site.

Un livre pour garder la trace du travail des graffeurs

Le projet qui va coûter 4 millions et demi d'euros a pu être financé grâce à des fonds de l'Europe, de l'Etat et de la Région. La commune du Grau du Roi a à sa charge 20 % de la facture. Le site devrait être accessible à l'automne 2020.

L'un des bâtiments en cours de démolition - Radio France
L'un des bâtiments en cours de démolition © Radio France - Sylvie Duchesne
Le royaume des graffeurs - Radio France
Le royaume des graffeurs © Radio France - Sylvie Duchesne
Les engins de chantier à l'oeuvre depuis octobre 2018 - Radio France
Les engins de chantier à l'oeuvre depuis octobre 2018 © Radio France - Sylvie Duchesne
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu