Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

PHOTOS : Le footballeur rémois Robert Pirès parrain de la Coupe du monde de Teqball, en octobre à Reims

vendredi 27 avril 2018 à 20:08 Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne

Le Teqball, ce nouveau sport qui mêle foot et tennis de table, sera bientôt à l'honneur à Reims puisque la 2e édition de la Coupe du monde sera organisée au mois d'octobre. La conférence de presse de présentation a eu lieu ce vendredi en présence d'ambassadeurs de choix, dont le Rémois Robert Pirès.

Frédéric Piquionne, Robert Pirès et Florent Malouda ont présenté la Coupe du Monde de Teqball qui aura lieu en octobre à Reims
Frédéric Piquionne, Robert Pirès et Florent Malouda ont présenté la Coupe du Monde de Teqball qui aura lieu en octobre à Reims © Radio France - Aurélie Jacquand

Reims, France

Sur le parvis de la cathédrale de Reims, une drôle de table de ping-pong légèrement incurvée. Autour, des teqers, comprenez des joueurs de Teqball. "J'ai déjà cassé un paquet de table en essayant de jouer au foot dessus", avoue l'ancien footballeur Florent Malouda, "Donc quand j'ai vu qu'ils avaient poussé le concept et créé ce sport, j'ai voulu essayer et je peux vous dire que c'est technique mais aussi très physique". Aujourd'hui le voilà ambassadeur de ce sport et de la Coupe du monde qui sera organisée à Reims les 12 et 13 octobre 2018 au complexe René Tys.

On joue au Teqball en un contre un, ou par équipe en deux contre deux. La difficulté : ne jamais toucher le ballon deux fois de suite avec la même partie de son corps et ne pas faire plus de trois touches par équipe avant d'attaquer. "C'est technique, mais on n'est pas obligé d'être très bon footballeur pour jouer", assurent tout ceux qui ont essayé.

Robert Pirès, parrain de la compétition - Radio France
Robert Pirès, parrain de la compétition © Radio France - Aurélie Jacquand

"J'ai poussé pour que la compétition ait lieu à Reims" - Robert Pirès

Si la ville de Reims organise cette compétition, c'est grâce à l'action du champion du monde rémois Robert Pirès, qui était en contact avec Jawad El Hajri, le Président de Teqball France : "Il m'a donné trois noms de ville possibles pour l'organisation de la Coupe et dans les trois, il y avait Reims alors _j'ai tout de suite insisté pour que ça se fasse ici, dans la ville où je suis né_".

Robert Pirès écrit alors un mail au maire de Reims Arnaud Robinet, qui répond par la positive : "J'ai senti le potentiel de cette discipline dans le cadre de la politique que je veux mener dans les quartiers de la ville. Donc il y aura la compétition, mais aussi des événements avant et après dans différents lieux de la ville", explique-t-il.

Arnaud Robinet, le maire de Reims, s'essaie au Teqball - Radio France
Arnaud Robinet, le maire de Reims, s'essaie au Teqball © Radio France - Thomas Vichard

Pour cette Coupe du monde de Teqball, les 12 et 13 octobre 2018, au minimum 24 équipes internationales devraient être présentes au complexe René Tys.