Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Le marché flottant de L'Isle-sur-la-Sorgue

-
Par , France Bleu Vaucluse
L'Isle-sur-la-Sorgue, France

L’événement a lieu chaque année, le 1er dimanche du mois d'août : le marché flottant de L'Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse)a été créé dans les années 1960 et la tradition se perpétue.

Le public est au rendez-vous pour admirer le spectacle.
Le public est au rendez-vous pour admirer le spectacle. © Radio France - Jade Peychieras

À l'origine, un adjoint à la mairie de L'Isle-sur-la Sorgue qui, dans les années 1960, découvre les marchés flottants en Asie. Il reproduit l'idée en Vaucluse : le marché flottant de L'Isle-sur-la Sorgue est né. Il a, depuis, lieu chaque année, le 1er dimanche du mois d'août, et son succès ne se dément pas. 

Debouts sur les "Nègo Chin", ces frêles embarcations de bois traditionnelles, les producteurs en costumes d'époques glissent d'une rive à l'autre de la Sorgue à l'appel des clients pour vendre olives, fleurs, lavande ou pain. "C'est magique", s'exclame Brigitte en prenant une photo.  Une beauté due aussi à la rareté d'un événement éphémère : après quelques heures de ce tableau bucolique, quand la cloche sonne et que l'hymne provençal résonne, on se serre la main en disant "a l'an que ven".

Victime de son succès ?

L'Isle-sur-la Sorgue bourrée à craquer de touristes et d'habitants du coin, à tel point qu'en fin de matinée, il devient impossible d'avancer sur les quais, Daniel Bellet, premier adjoint de la ville, le reconnaît avec un demi-sourire : "Je pense que certains L'Islois ont dû rentrer chez eux en se disant 'mais où on va ?' Il y a même des bus qui ont déposé des gens devant La Poste, c'est la première fois que je vois ça. Mais enfin, c'est bien qu'il y ait du monde".

Les producteurs vendent directement depuis la barque en bois, appelée "Nègo Chin".
Les producteurs vendent directement depuis la barque en bois, appelée "Nègo Chin". © Radio France - Jade Peychieras
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu