Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Loire-Atlantique : les pâtissiers veulent vous faire oublier les bûches de Noël à la crème au beurre

-
Par , France Bleu Loire Océan

Même si ces fêtes de fin d'année sont bouleversées par la crise sanitaire, une chose est sûre : la traditionnelle bûche de Noël trônera une fois de plus sur de nombreuses tables. Un dessert qui a beaucoup évolué, bien loin des bûches à la crème au beurre que beaucoup ont connu dans leur enfance.

Les bûches dites « légères » ont la cote cette année.
Les bûches dites « légères » ont la cote cette année. © Radio France - Bastien Munch

Finie la bûche à la crème au beurre de mamie. En Loire-Atlantique, à la veille du réveillon de Noël, les pâtissiers veulent montrer que les traditionnelles bûches peuvent encore réserver quelques surprises aux invités à la fin du repas. 

La bûche au chocolat de Philippe Castelanne.
La bûche au chocolat de Philippe Castelanne. © Radio France - Bastien Munch

Pour cette année, le maître chocolatier nantais Philippe Castelanne a créé une bûche au chocolat avec un parfum de...rose ! "Il faut toujours surprendre", assure-t-il. "Il m'est aussi arrivé de travailler sur des épices, de faire des ganaches au pin Sylvestre par exemple."

La bûche au chocolat et à la rose de Philippe Castelanne.
La bûche au chocolat et à la rose de Philippe Castelanne. © Radio France - Bastien Munch

Dans l'atelier de la maison Carli, à Sainte-Luce-sur-Loire, les employés s'activent sans arrêt. "Voilà un nouveau modèle qui date de cette année, qui est plus bas et profilé", détaille Vincent Charpin, le patron. Plus de 10.000 parts de bûches ont été commandées pour les fêtes. Le tout "sans faire bling-bling", se réjouit-il. 

Plus de 10 000 parts de bûches ont été commandées chez Carli pour les fêtes.
Plus de 10 000 parts de bûches ont été commandées chez Carli pour les fêtes. © Radio France - Bastien Munch

"Chez nous, les gens viennent chercher un chocolat qui a le goût de chocolat. Ils ne viennent pas chercher un chocolat qui a un goût d'huître ou de bigorneau", explique Vincent Charpin. "C'est bien de surprendre, mais il faut quand même garder une certaine tradition de Noël. Ce que les gens attendent, c'est de se retrouver autour de quelque chose qui leur est familier."

La bûche « esprit de Noël » de la maison Carli, en pleine préparation.
La bûche « esprit de Noël » de la maison Carli, en pleine préparation. © Radio France - Bastien Munch

Ce qui compte aussi pour beaucoup de clients, c'est que la bûche de Noël ne vienne pas alourdir tout le repas. "Ce qui marche le plus, c'est la bûche mangue-passion-pécan à l'unanimité", indique Charline, vendeuse chez Emma Pâtisserie, à Nantes. 

La bûche mangue-passion-pécan d’Emma Pâtisserie.
La bûche mangue-passion-pécan d’Emma Pâtisserie. © Radio France - Bastien Munch

"C'est vraiment la bûche de l'année. Ça change des bûches qui nous pèsent sur le ventre. Ce sont des bases d'entremet, donc c'est très léger, et ça passe tout seul à la fin d'un repas." Les commandes pour le 24 et le 25 décembre sont d'ailleurs déjà bouclées.

La bûche chocolat noir chez Emma Pâtisserie.
La bûche chocolat noir chez Emma Pâtisserie. © Radio France - Bastien Munch

La tradition des bûches de Noël risque d'être affectée dans une moindre mesure par la crise sanitaire, car nombreux sont ceux qui fêteront Noël en comité réduit et préfèreront pour une fois ne pas acheter la fameuse bûche.

Chez le chocolatier Capkao, les bûches de Noël portent chacune le nom d’une piste de ski.
Chez le chocolatier Capkao, les bûches de Noël portent chacune le nom d’une piste de ski. © Radio France - Bastien Munch
Choix de la station

À venir dansDanssecondess