Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

PHOTOS Loto du patrimoine : Hayange gagne au tirage

jeudi 19 avril 2018 à 18:28 - Mis à jour le lundi 28 mai 2018 à 12:20 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord

Deux sites historiques mosellans sont retenus dans la présélection pour toucher les fruits du futur loto du patrimoine. Il s'agit du colombier d'Hayange et des ruines du château de Frauenberg, au nord de Sarreguemines. Pour le colombier d'Hayange, un appel aux dons est également lancé.

La restauration du colombier d'Hayange s'étale de mai à octobre 2018.
La restauration du colombier d'Hayange s'étale de mai à octobre 2018. © Radio France - François Pelleray

Hayange, France

Deux sites mosellans sont éligibles au loto du patrimoine initié par Stéphane Bern, le récent conseiller en patrimoine d'Emmanuel Macron. Le colombier d’Hayange, situé en face des grands bureaux Wendel et le château de Frauenberg, au nord de Sarreguemines sont les heureux élus. 

Autour de la Moselle, les remparts Vauban de Longwy, l’abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson ou encore le château de Bonnefontaine à Altwiller sont également retenus dans la liste des 250 sites.

La renaissance du colombier d’Hayange et l'état des lieux des grands bureaux

Le colombier d’Hayange date de 1763 et non pas 1767 comme c'est inscrit sur la façade. Le toit a connu un incendie, et à l'intérieur, il faut marcher sur des débris pour avancer. 

Michel Liebgott, le président de la communauté d'agglomération du val de Fensch, propriétaire du colombier, n'a pas attendu le loto du patrimoine pour engager sa restauration. Les travaux débutent au mois de mai pour s’achever en octobre. Ils coûteront  880.000 euros, avec dans ce prix les grilles et le portail à côté, eux aussi sont classés. Le loto du patrimoine sera donc un plus.

Mais, un appel aux dons est lancé parallèlement. La communauté d'agglomération espère récolter 5% de la somme, soit 44.000 euros.

Les grand bureaux sont vides depuis 1978

En face du colombier, les grands bureaux Wendel ne sont pas éligibles au loto du patrimoine. Une étude est lancée sur cet édifice de 100 mètres de long, abandonné depuis 40 ans.

D’autres grands bureaux Wendel seront en revanche restaurés, à Uckange à côté de l'U4, où 2,800.000 euros de travaux que nous découvrirons dans un an et demi.

Mise à jour le 28 mai : les deux sites mosellans ne sont pas retenus dans la liste prioritaire qui compte seulement 18 sites en France.