Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

PHOTOS - Michard Ardiller, le magasin de chaussures périgourdin fête ses 80 ans

vendredi 31 mars 2017 à 13:33 France Bleu Périgord

Ce samedi, le magasin de chaussures Michard Ardiller fête ses 80 ans. Aujourd'hui, l'entreprise familiale compte sept magasins et vend 120 000 chaussures par an

Michard Ardiller, cours Montaigne en 2017 et Michard Ardiller dans les années 50
Michard Ardiller, cours Montaigne en 2017 et Michard Ardiller dans les années 50 © Radio France - Caroline Pomès

Dordogne, France

L'histoire de Michard Ardiller, c'est une saga familiale. Tout commence à l'ouverture du magasin en 1937. Quand Etienne Michard et son épouse, née Ardiller décident de s'implanter cours Montaigne. "Un pari osé", raconte leur petite fille, Laurence Tenaillon, qui tient aujourd'hui la boutique. A l'époque, il n'y avait aucun commerçant sur les boulevards, ils étaient tous rue Taillefer. 80 ans après, il est l'heure de fêter les 80 ans de cette entreprise, toujours restée dans la famille.

La façade du magasin en 1937 - Radio France
La façade du magasin en 1937 © Radio France

Aujourd'hui, il y a sept magasins, un à Périgueux, à Marsac, à Bergerac, Brive, Angoulême, Agen et Bordeaux. La famille a également ouvert un Michard et moi, dédié aux enfants, à deux pas de la boutique de Périgueux et un Michard express, moins cher parce que les prix chez Michard Ardiller sont réputés pour être élevés. "On y met le prix, explique Céline, une mère qui vient chausser ses enfants. Moi aussi on me chaussait ici et c'est de la bonne qualité." Elle vient de choisir une paire à 70 euros pour son fils de 22 mois.

Année de la libération en 1945, Michard Ardiller est en fête - Radio France
Année de la libération en 1945, Michard Ardiller est en fête © Radio France

"Michard on y vient une fois, on ne peut plus aller ailleurs"

Au delà de la qualité ce qu'apprécie la clientèle souvent fidèle c'est l'accueil. "C'est de famille, rit Laurence Tenaillon qui a repris l'affaire à 23 ans. Mon grand-père était comme ça avec ses employés. Il offrait beaucoup de choses à ses clients et organisait plein d'événements. Il y avait un spectacle de Guignol sur le balcon de la boutique."

"Nous avions un bac avec des poissons rouges sous la caisse c'était le cadeau pour les enfants des clients" - Laurence Tenaillon, directrice de Michard-Ardiller.

Michard Ardiller dans les années 50 - Radio France
Michard Ardiller dans les années 50 © Radio France
Façade dans les années 70 de bois et de cuivre. - Radio France
Façade dans les années 70 de bois et de cuivre. © Radio France
L'espace enfant fin des années 70 était situé à l'étage de la boutique - Radio France
L'espace enfant fin des années 70 était situé à l'étage de la boutique © Radio France
"Henri Michard offrait des glaces aux enfants l'été", se souvient Rose une des vendeuses. - Radio France
"Henri Michard offrait des glaces aux enfants l'été", se souvient Rose une des vendeuses. © Radio France

Ce samedi, une fête est organisée de 10 heures à 19 heures et la nouvelle génération de Michard Ardiller vous attend avec plein de surprise. Henri Michard, 90 ans sera présent.

Par :