Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

[PHOTOS] Revivez le Carnaval de Toulouse 2017

dimanche 26 mars 2017 à 4:08 Par Stéphane Garcia, France Bleu Occitanie

Ce Carnaval de Toulouse aura été spécial. D'abord, il s'est déroulé dans un espace entouré de barrière et encadré par de nombreux vigiles et policiers. Ensuite, cette édition 2017 aura attiré moins de foules que les années précédentes. Retour en images et vidéos.

Une pieuvre géante a circulé au milieu de la foule du Carnaval de Toulouse
Une pieuvre géante a circulé au milieu de la foule du Carnaval de Toulouse © Radio France - Stéphane Garcia

Toulouse, France

Le samedi 25 mars, Toulouse a fêté son Carnaval. Un événement qui s'est déroulé dans un espace entouré de barrière. Mesures de sécurité oblige, le parcours a été réduit, autour du Grand-Rond et des allées Frédéric Mistral. Des fouilles aux corps étaient pratiquées aux quatre entrées de la zone, également encadrée par de nombreux vigiles, policiers et autres militaires (l'hélicoptère de la gendarmerie ayant réalisé plusieurs passage autour du centre-ville toulousain en fin d'après-midi).

Les animations ont commencé dès le milieu de l'après-midi pour les plus jeunes. A 19h30, après la remise des clés, a été donné le grand départ du défilé : 1500 carnavaliers 800 mètres de cortège, 2 tonnes de confettis, avec bien sûr à 23h00 la crémation de Monsieur Carnaval (qui avait pris la forme d'un vautour cette année).

Une fête édulcorée

Il y avait moins de participants que les années précédentes. L’espace Carnaval semblait bien vide. "La liberté que l'on pouvait éprouver quand on était toulousain c'était de pouvoir marcher dans toute la ville, explique Sophie, 31 ans. Là ce n'est qu'une petite partie de la ville qui est concernée. Je crois que l'atmosphère du carnaval s'est un peu perdue." Certains Toulousains, habitués des éditions précédentes, ont même publié des messages sur les réseaux sociaux pour afficher leur déception.

Cette année Monsieur Carnaval n’a pas été jugé sur le bûcher. Pendant la crémation, des cendres incandescentes ont été projetées avec le vent dans la foule. Mais plus de peur que de mal pour les curieux qui s'étaient placés au premier rang du spectacle.