Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

EN IMAGES - Le viaduc des Fades cherche son salut dans le tourisme

lundi 14 mai 2018 à 18:10 Par Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne

Aux Ancizes, plus un train ne passe depuis 2007 sur le viaduc des Fades. A bientôt 110 ans, l'édifice qui enjambe la Sioule se dégrade au fil des ans. Pour le sauver, l'association Sioule et Patrimoine mise sur un ambitieux projet touristique. Visite inédite.

Le viaduc des Fades vu depuis son petit tablier.
Le viaduc des Fades vu depuis son petit tablier. © Radio France - Juliette Micheneau

Les Ancizes-Comps, France

Le rendez-vous a été donné devant une maisonnette de briques rouges : l'ancienne gare des Fades. Cinq membres de l'association Sioule et Patrimoine sont au rendez-vous pour une opération débroussaillage. "On entretient l'ouvrage comme on peut, avec nos petits moyens" explique le président de l'association. Laurent Chevalet sait bien que leur présence sur le viaduc n'est pas autorisée mais de fait, le grillage est ouvert et "on estime que dans la mesure où _SNCF Réseau n'a pas le droit de laisser le viaduc dans cet état_, on se substitue au propriétaire pour faire un minimum d'entretien."

"C'est notre Tour Eiffel à nous"

Pour ces militants associatifs, amoureux du Viaduc des Fades, c'est le tourisme qui sauvera l'édifice. Visite en images.

Le tablier du Viaduc des Fades : 470 mètres de long. - Radio France
Le tablier du Viaduc des Fades : 470 mètres de long. © Radio France - Juliette Micheneau

Quasiment un demi-kilomètre de rails pour enjamber la Sioule. Ici les trains ne passent plus depuis 2007 mais la ligne SNCF est officiellement "suspendue".

Vue du tablier du Viaduc des Fades. - Radio France
Vue du tablier du Viaduc des Fades. © Radio France - Juliette Micheneau

Sous ce tablier, 133 mètres de vide, ce qui en ferait le plus haut site "naturel" de saut à l'élastique en France. D'après Sioule et Patrimoine, une entreprise spécialisée a déjà un projet ficelé pour exploiter l'édifice.

Sous le tablier du Viaduc des Fades, 133 mètres de vide. - Radio France
Sous le tablier du Viaduc des Fades, 133 mètres de vide. © Radio France - Juliette Micheneau

Dans les cartons, trois points de saut à l'élastique : à 130 mètres, 80 mètres et un saut pendulaire. Le projet prévoit aussi une tyrolienne de près de 800 mètres qui survolerait le barrage jusqu'à la presqu'île de Chalamont.

Le projet de tyrolienne passerait au-dessus du barrage EDF pour rejoindre la presqu'île de Chalamont. - Radio France
Le projet de tyrolienne passerait au-dessus du barrage EDF pour rejoindre la presqu'île de Chalamont. © Radio France - Juliette Micheneau

Le projet prévoit aussi un parc, type parc écureuil avec un parcours sous le viaduc, le tout pour accueillir, à terme, 40 à 50 000 personnes par an.

Il a fallu 8 ans et quelques 800 ouvriers pour construire le Viaduc des Fades, achevé en 1909. - Radio France
Il a fallu 8 ans et quelques 800 ouvriers pour construire le Viaduc des Fades, achevé en 1909. © Radio France - Juliette Micheneau

A ce jour, les piles du viaduc restent les plus hautes piles en pierre du monde. Un patrimoine en péril.

Faute d'entretien, la peinture du Viaduc s'écaille et pollue l'environnement. - Radio France
Faute d'entretien, la peinture du Viaduc s'écaille et pollue l'environnement. © Radio France - Juliette Micheneau

D'après les informations de Sioule et Patrimoine, le Viaduc a été recouvert d'environ 15 tonnes de peinture. Une peinture néfaste pour l'environnement qui s'écaille et tombe fatalement dans la Sioule.

Le Viaduc des Fades vu depuis son "petit" tablier. - Radio France
Le Viaduc des Fades vu depuis son "petit" tablier. © Radio France - Juliette Micheneau

L'association estime aujourd'hui la facture à 6 millions d'euros pour repeindre le Viaduc des Fades, contre 9,5 millions pour le démonter. "Notre stratégie c'est de dire : c'est un outil, avant pour faire passer des trains, aujourd'hui ça devient un outil touristique. Si c'est un outil touristique, la remise en peinture deviendra une évidence. Les 6 millions d'euros, on les trouvera", assure Laurent Chevalet.

Quelques membres de l'association Sioule et Patrimoine réunis pour faire un minimum de débroussaillage autour du Viaduc des Fades. - Radio France
Quelques membres de l'association Sioule et Patrimoine réunis pour faire un minimum de débroussaillage autour du Viaduc des Fades. © Radio France - Juliette Micheneau

Pour que cette balade à couper le souffle devienne accessible à tous, reste à trouver un terrain d'entente avec le propriétaire, SNCF Réseau

Des discussions toujours ouvertes

Une convention d'occupation avait failli être signée en 2014. La restructuration du groupe SNCF a brouillé la communication, les discussions sont toujours ouvertes mais butent sur un point : la responsabilité juridique. "Nous, syndicat, on veut bien prendre la responsabilité de l'accessibilité du site, mais de l'édifice, il est hors de question de la prendre", explique José de Jésus, président du Sirb, le Syndicat intercommunal de la retenue des Fades, qui porte lui un projet de piétonnisation du viaduc. D'après l'élu, la dernière proposition du propriétaire (à l'époque Réseau Ferré de France) était carrément "invraisemblable". "Il fallait qu'on remette au goût du jour le viaduc alors que rien n'a été fait par SNCF depuis X années. Le but final d'SNCF c'est d'essayer de fourguer le viaduc à une collectivité, de préférence, pour que le citoyen paie pour eux."

Sioule et Patrimoine ne désespère pas de trouver un accord. Une lettre ouverte est en cours de signature auprès des acteurs politiques et économiques locaux pour être envoyée au patron de la SNCF, Guillaume Pepy.