Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plages musicales de Berck-sur-Mer : l'édition 2016 est annulée

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu
Berck, France

Les plages musicales de Berck-sur-Mer sont annulées. Les organisateurs l'ont annoncé ce mardi. Le festival devait se dérouler du 4 au 7 août. Parmi les têtes d'affiches : Michael Jones.

Le chanteur Michael Jones
Le chanteur Michael Jones © Maxppp - Stéphane Guiochon

C'est une info France Bleu Nord. Les plages musicales de Berck-sur-Mer viennent d'être annulées. Les festivités devaient se dérouler de jeudi à dimanche. Mais la préfecture a demandé des mesure de sécurité renforcées aux organisateurs qui n'ont pas les moyens de les mettre en place à quelques heures de l'évènement.

« Il s'agissait d'avoir un secteur fermé un peu comme une fan zone, d'avoir un accès avec fouille et palpation », explique Bruno Cousein, le maire divers-droite de Berck-sur-Mer. « A 48 heures de l’événement, ce n'était plus envisageable. Et cela ne correspond plus à l'esprit de la manifestation telle qu'elle a été conçue ».  Financièrement, le renforcement de la sécurité avait un coût insupportable pour les organisateurs.

« Il était impossible de répondre favorablement à la demande », Bruno Cousein, le maire de Berck-sur-Mer

Une décision qui met en colère Michael Jones, qui était à l'affiche de cette édition 2016 avec Antoine Clamaran et Collectif Métissé. « Je pense que c'est totalement irresponsable. On voit qu'il y a un sous-préfet qui s'y prend trop tard pour organiser la sécurité des gens et donc il tire la couverture vers lui pour dire c'est pas de sa faute », affirme le chanteur.

Le chanteur Michael Jones joint par Anne-Claire Gauchard

« On est des artistes et on sait qu'on est en première ligne. Mais on n'a pas peur, nous. Il faut avoir le courage de dire à Daech qu'on n'a pas peur d'eux », ajoute Michael Jones, « Là, on a un petit sous préfet qui a peur. Il ne devrait pas être sous-préfet. J'espère qu'on va le remplacer ».

Les plages musicales accueillent entre 1 000 et 8 000 spectateurs par soirée en fonction des concerts.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu