Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Culture – Loisirs

En 2018, plus de la moitié des disques se sont vendus en streaming en France, une première

jeudi 14 mars 2019 à 16:54 Par Coline Ziegler, France Bleu

Cette année 2018, c’est en streaming que se sont faites plus de la moitié des ventes de disques. Le streaming double désormais le marché du CD, en France. Les ventes physiques sont en baisse de 15% selon les chiffres publiés ce jeudi par le principal syndicat des producteurs.

Le streaming double désormais le marché du CD, en France.
Le streaming double désormais le marché du CD, en France. © Maxppp -

Pour la première fois, en 2018, le streaming a rapporté plus de la moitié des revenus du marché de la musique, selon les chiffres publiés ce jeudi par le Snep, principal syndicats des producteurs.

"Ce nouvel usage de consommation, le streaming, et surtout le streaming payant, permet enfin, depuis 3 ans, de compenser la baisse du marché physique, qui est constante mais pas affolante", annonce Olivier Nusse, président du Snep et PDG d'Universal Music France (groupe Vivendi).

Le secteur de la musique affiche en effet, pour la troisième année consécutive, une hausse de ses ventes. Une bonne nouvelle pour le secteur, en difficulté depuis la crise des années 2000. Le Snep constate une augmentation de 1,8%, sur le marché de la musique enregistrée en France (CD, vinyles, numérique). Pour autant, ce marché affiche une croissance inférieure à celle de 2016 (+5,4%) et 2017 (+3,9%).

Le numérique, le vent en poupe

Les ventes affichent sur le numérique une croissance de 19%, principalement due au streaming qui a grimpé à 26%. Spotify, Deezer ou encore Apple Music, les principales plateformes d’abonnements streaming représentent 80% du chiffre d’affaire du streaming. Les 20% restant proviennent des publicités accolées au streaming gratuit et par exemple Youtube (filiale de Google). 

"Il y a une marge de progression, avec une population de 67 millions" d'habitants, note Olivier Nusse. "Je suis optimiste, même si je ne vois pas de campagnes massives en faveur de l'abonnement. J'aimerais que ce soit plus le cas."

La vente physique en baisse

Les ventes physiques ont de leur côté diminué de 15% en 2018. Le marché de la musique souffre d’une transformation structurelle. Peut-être pour se rassurer, les professionnels attribuent aussi cette baisse aux manifestations des "gilets jaunes" fin 2018, période la plus favorable pour la vente des CD.

L'album posthume de Johnny Hallyday, "Mon pays c'est l'amour", pourtant "cinquième meilleure vente mondiale" (en support physique), n'a pas permis d'enrayer la tendance. "Sans Johnny, le marché physique aurait baissé de 5% de plus", précise Olivier Nusse.