Culture – Loisirs

La Fête de l'Âne à Suarce fête sa vingtième édition avec plus de 6000 visiteurs !

Par Jérôme Collin, France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 15 août 2016 à 16:53 Mis à jour le lundi 15 août 2016 à 18:45

Jacob Geiser a un attelage de 25 ânes en Suisse ! Et il vient chaque année à Suarce pour la Fête de l'Âne.
Jacob Geiser a un attelage de 25 ânes en Suisse ! Et il vient chaque année à Suarce pour la Fête de l'Âne. © Radio France - Jérôme Collin

La Fête de l'Âne fête ses 20 ans ce lundi 15 août. Plus de 6 000 personnes sont venues caresser les ânes, monter sur leur dos pour quelques balades et se prendre en photos avec. Et puis pour les propriétaires venus de partout d'Europe, c'est l'occasion de casser les préjugés sur l'âne.

C'est une tradition à Suarce depuis 20 ans. Chaque 15 août, la Fête de l'Âne est célébrée dans la commune. Cette année encore, pour la vingtième édition, une dizaine d'éleveurs des quatre coins de la France, mais aussi d'Allemagne et de Suisse, sont venus avec leurs ânes. Ils sont une cinquantaine, dans des enclos. Mais certains participent aussi au Gymkhana, une sorte de Jeux Olympiques pour les ânes. Il faut franchir des obstacles, faire reculer l'âne. "Ce n'est pas évident ! détaille Jean-Marc, membre du jury. Ce sont des petites bêtes têtues quand même !"

17 ânes participent à l'épreuve de Gymkhana. La victoire revient à celui qui ira le plus vite et qui franchit le plus d'obstacles. - Radio France
17 ânes participent à l'épreuve de Gymkhana. La victoire revient à celui qui ira le plus vite et qui franchit le plus d'obstacles. © Radio France - Jérôme Collin

Fiesta est très loin de tout ça. Cet âne préfère ... danser. "Il met ses pattes sur mes épaules et on danse. Dès qu'il en a marre, il me le fait comprendre et j'enlève les pattes. Il n'est pas trop salsa", rigole son propriétaire. Vous ne le croyez pas ? Regardez la vidéo !

L'homme réfléchit quand il est dans une mauvaise situation. Alors que l'âne réfléchit avant pour ne pas s'y retrouver. Donc notre société a beaucoup à apprendre de cet animal qui souffre des préjugés", Jacob Geiser, éleveur d'ânes en Suisse

Pendant cette Fête de l'Âne, on s'amuse, mais c'est aussi l'occasion de casser l'image assez négative de l'âne. "Bête comme un âne", le "bonnet d'âne" utilisé anciennement pour sanctionner les élèves indisciplinés ou aux mauvais résultats scolaires, tout cela agace prodigieusement Jacob Geiser. Cet éleveur suisse se bat pour lutter contre ces préjugés.

Jacob Geiser : "Les ânes sont très intelligents, très réfléchis dans leurs mouvements, parfois plus que l'homme"

Une démarche qui semble porter ses fruits. D'année en année, les visiteurs sont de plus en plus nombreux à Suarce pour cette Fête de l'Âne. Ils étaient 6 000 ce lundi 15 août. Pas très loin du record d'affluence atteint en 2006 avec 7 000 personnes.

France Bleu Belfort-Montbéliard a aussi son âne. - Radio France
France Bleu Belfort-Montbéliard a aussi son âne. © Radio France - Jérôme Collin

Partager sur :