Culture – Loisirs

Portes ouvertes au nouvel hôpital de Chambéry

Par François Madeuf, France Bleu Pays de Savoie dimanche 20 septembre 2015 à 11:32

Le nouveau robot chirurgical, présenté aux visiteurs
Le nouveau robot chirurgical, présenté aux visiteurs - François MADEUF

Le nouvel hôpital a accueilli le public en avant-première pour les journées du patrimoine. Un bâtiment tout neuf, plus grand et mieux organisé, qui a attiré foule. C'était l'attraction la plus visitée de Chambéry ce samedi.

Les lits sont déjà installés, les blocs opératoires sont quasi opérationnels, la seule chose qui manque à présent ce sont les patients. Ils arriveront à partir du 28 septembre. En attendant, les premiers visiteurs ont profité des journées du patrimoine pour découvrir le résultat de 4 ans de travaux et de 230 millions d'euros d'investissement.

Passé le hall d'entrée, un grand couloir, éclairé par un patio. "On ne le voit pas de l'extérieur, mais il y a 18 patios en tout à l'intérieur du bâtiment. On a beaucoup travaillé la lumière, aussi bien dans les hall, dans les chambres ou les salles de consultation" explique le directeur de l'hôpital, Guy-Pierre Martin, qui participe aux visites.

Guy-Pierre Martin, le directeur de l'hopital de Chambéry

Dans les couloirs, un code couleur, vert d'un coté, pour les consultations, violet de l'autre, pour l'unité d'hospitalisation. Et dans les chambres, des oeuvres d'art colorées égaient les têtes de lit. "Il y en a une quinzaine différentes pour une trentaine de chambres, ça évite de se lasser" commente une chef de service de ce futur hopital.

Un robot à 2 millions d'euros

Mais le clou de la visite, c'est le nouveau robot de chirurgie coelioscopique. Un investissement à 2 millions d'euros pour du matériel dernière génération, placé dans les mains des visiteurs ! Parents et enfants ont pu s'initier à la chirurgie commandée à distance grâce à cette machine ultra précise. Stéphane a essayé avec ses deux enfants : "C'est très instinctif et très précis... Et avec la caméra en 3D, on a presque l'impression d'être à l'intérieur du patient !"

Reportage de François MADEUF