Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Portes ouvertes pour les 100 ans des studios de la Victorine

-
Par , France Bleu Azur

Ce week-end, les mythiques studios de cinéma de Nice ouvrent leurs portes au grand public. L'occasion de découvrir les secrets des acteurs et des chefs-d'oeuvre qui ont assuré la renommée mondiale de la Victorine, mais aussi de découvrir le projet qui doit faire de la Côte d'Azur un nouvel Hollywood

À l'occasion des 100 ans des studios, la mairie organise un week-end portes ouvertes
À l'occasion des 100 ans des studios, la mairie organise un week-end portes ouvertes © Maxppp - Roland Macri

Les studios de la Victorine ont 100 ans cette année ! À cette occasion, ils sont ouverts au public tout ce week-end. Des expositions, des concerts, des conférences, des photos des acteurs mythiques, des visites des plateaux, des accessoires des 600 films, dont certains légendaires, tournés dans les studios niçois sont à découvrir.

La mythique grue rouge de La Nuit américaine de François Truffaut est à admirer pendant la visite
La mythique grue rouge de La Nuit américaine de François Truffaut est à admirer pendant la visite © Radio France - Emmanuel Grabey

Bien connue des amateurs de cinéma et des Niçois, l'histoire de ces studios est riche d'anecdotes souvent inconnues. "Figurez-vous qu'à ses débuts, la Victorine va devenir la spécialiste des vues sous-marines, sans jamais aller dans la mer, et ce grâce à un petit bassin", apprend-t-on au fil de la visite guidée, qui devrait ébahir ceux qui ont vaguement entendu le nom Victorine une ou deux fois, voire qui ne voient pas du tout ce que c'est. 

Un palmarès parmi les plus prestigieux du monde

On y apprend par exemple que c'est ici qu'a été tourné le film de Marcel Carné, Les Enfants du Paradis, "considéré comme le plus grand film français, et certains disent même le seul film au monde qui incarne à ce point la perfection dans le septième Art", s'enthousiasme le guide. "Il y a des effets de profondeur de champ extraordinaires ! Sur 200 mètres, ils ont reconstitué le boulevard du Temple". À l'affiche de cette super-production, la seule tournée en France pendant l'Occupation, Arletty, Pierre Brasseur, Jean-Louis Barrault ou encore Maria Casarès, d'immenses stars de l'époque.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Plus près de nous, Et Dieu... créa la femme, de Roger Vadim avec Brigitte Bardot et Jean-Louis Trintignant, Mon Oncle, de Jacques Tati, Oscar du Meilleur film étranger 1959, Le Gendarme de Saint-Tropez, avec Louis de Funès, L'Arbre de Noël, de Terence Young, La Nuit américaine, de François Truffaut, Oscar du Meilleur film étranger 1974, et jusqu'à Brice de Nice, avec Jean Dujardin, ont été tourné en totalité ou en partie à la Victorine.

Les studios ont également vu passer Alain Delon, Jean-Paul Belmondo, Alfred Hitchcock, Michael Douglas, Grace Kelly ou encore Claudia Cardinale... Difficile de trouver un palmarès plus prestigieux !

S'appuyer sur les atouts passés pour aller vers un renouveau ?

Pour les visiteurs interrogés, ce serait dommage de ne pas rendre sa splendeur passée aux studios de la Victorine. "C'est une vitrine de Nice, quand même", s'insurge Christine, une Niçoise dont l'oncle était figurant ici.

C'est l'un des projets de la mairie de Nice, qui a repris la gestion des Studios, après l'avoir confiée pendant plusieurs années à un opérateur privée. Elle a monté en 2018 un Comité Victorine, chargé de monter un projet pour donner un nouveau souffle au site. Présidé par Costa-Gavras, ce comité réunit entre autres le délégué général du Festival de Cannes Thierry Frémaux, le réalisateur niçois Bertrand Bonello, Michel Hazanavicius, Michèle Laroque, Joan Sfar ou encore l'ancien patron de France Télévisions Marc Tessier.

Grâce à cette exposition de photos, on se rend compte du nombre de stars qui sont passées par la Victorine
Grâce à cette exposition de photos, on se rend compte du nombre de stars qui sont passées par la Victorine © Radio France - Emmanuel Grabey

Pour se relancer, la Victorine peut compter sur son riche passé. "La série a été inventée à la Victorine, avec le ciné-roman dans les années 20, explique Éric Garandeau, qui pilote ce comité après avoir été le président du Centre National du Cinéma. La série, le jeu vidéo, l'animation, la réalité virtuelle sont les langages dominants de la société du XXIe siècle. Il est logique que les studios de la Victorine deviennent un lieu créatif pour pouvoir produire ces nouvelles oeuvres".

Vers des studios du Sud, entre Nice, Cannes et Martigues

Le projet prévoit de nombreux investissements, entre 40 et 45 millions d'euros. Il devrait permettre, sans dénaturer le site et en respectant son patrimoine, la construction de 25.000 mètres carrés de nouveaux plateaux, bureaux et installations techniques, et notamment la création d'un grand plateau de 3.000 mètres carrés, le seul qui manque encore à la Victorine. 

Il est également prévu la création d'une école des métiers de l'image, "pour pouvoir offrir aux films et aux séries qui viendraient se tourner ici des techniciens et des créateurs de grande qualité", poursuit Éric Garandeau.

"Nice peut s'appuyer sur de nombreux atouts pour que ça fonctionne. Son patrimoine urbain exceptionnel, la gratuité des tournages en centre-ville, la proximité de l'aéroport international, les palaces pour loger les stars, les paysages de la Côte-d'Azur et de l'arrière-pays enneigé distants de quelques dizaines de kilomètres...", détaille Éric Garandeau. 

Mais l'idée finale est d'articuler Nice avec d'autres sites de la région, pour créer des studios du Sud.

"Il y a tout un travail qui se fait aussi bien avec Cannes, qui est la vitrine du cinéma mondial, et avec Martigues, qui a des studios totalement complémentaires avec ceux de la Victorine."

"Ici, ce sont des studios de centre-ville", poursuit-il. "Là-bas, il y a tous les espaces pour tourner des cascades, de la pyrotechnie, toutes les scènes qui nécessitent des mouvements spectaculaires."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess