Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

PORTRAIT : Charlie Dalin vise la première place de la Solitaire Urgo Le Figaro

Skippeur aguerri en solo, Charlie Dalin navigue pour gagner cette Solitaire. Une édition pleine de symboles pour lui : c'est la dernière sous les couleurs Macif, le départ se fait de chez lui, du Havre, une course mythique en solo pour celui qui prépare le Vendée Globe.

Charlie Dalin vise la première place.
Charlie Dalin vise la première place. © Radio France - Véronique Houdan

Le Havre, France

Champion de France Elite Course au large en solitaire fin 2014, première place de la Douarnenez Fastnet Solo l'an dernier, sur le podium de la Solitaire Le Figaro depuis 2015... Charlie Dalin n'est jamais monté sur la première marche de cette régate Le Figaro. C'est son objectif cette fois-ci : "C'est l'année ou jamais ! Ca me tient beaucoup à cœur, c'est ma dernière course en tant que skipper Macif, j'ai envie de bien terminer les choses."

Objectif : Vendée Globe 

Et cette dernière course tient une place importante dans le circuit : "c'est l'épreuve reine du circuit Figaro Bénéteau, c'est notre Grand Chelem. Un grand classique des courses en solitaire, au même titre que la Route du rhum ou le Vendée Globe", commente Charlie Dalin. 

Justement, le skippeur prépare le Vendée Globe 2020. Son bateau est actuellement en cours de construction. "L'objectif est de le mettre à l'eau en juin 2019. Dès que je termine la Solitaire, je retourne sur ce projet ! J'y pense très souvent..." Pour se préparer et se concentrer, Charlie Dalin a confié le chantier à ses équipes, car pour atteindre son objectif de premier, le skippeur s'est préparé. 

Beaucoup d'entraînements au Pôle Finistère course au large, pas mal de régates de pré-saison, j'ai aussi pas mal navigué de mon côté pour trouver des moyens d'aller plus vite, d'améliorer ma connaissance du bateau." 

Le champion de France de course au large est un perfectionniste. "Chaque saison j'essaye de remettre les choses à plat, de ne pas vivre sur mes acquis..." Et la compétition bat son plein dès la première épreuve. Une étape décisive pour la suite de la course. "C'est peut-être la plus importante ! Il faut se mettre dans une bonne dynamique. Il faut terminer dans le bon paquet avec pas de temps de retard ou très peu, pour ne pas être obligé de prendre des risques pour rattraper les autres par la suite."

La baie dans laquelle il a appris à naviguer 

Comme Sophie Faguet, Charlie Dalin est un enfant du Havre. Encore un attachement supplémentaire à cette édition de la Solitaire Urgo Le Figaro. "C'est toujours très symbolique pour moi de venir faire des grandes courses au départ de la baie dans laquelle j'ai appris à faire du bateau. Je la connais bien, elle me tient beaucoup à coeur", raconte le navigateur. 

Ecoutez l'interview de Charlie Dalin par Amélie Bonté.

Découvrez les étapes de la course