Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Portrait : Yves Graviou, alias Uncle'Ink, un tatoueur calaisien très demandé

dimanche 28 janvier 2018 à 8:23 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

C’est LE rendez-vous régional des artistes de la peau. La convention Lille Tattoo démarre ce vendredi. L’occasion pour 250 tatoueurs de participer à des concours et de rencontrer le public pour présenter leurs œuvres. Yves Graviou, alias "Uncle'Ink", est installé à Calais depuis novembre 2016.

Le carnet de rendez-vous d'Yves Graviou, ancien infirmier devenu tatoueur, est rempli jusqu'en fin d'année.
Le carnet de rendez-vous d'Yves Graviou, ancien infirmier devenu tatoueur, est rempli jusqu'en fin d'année. © Radio France - Matthieu Darriet

Calais, France

Quatre jours après ses 18 ans, Yves Graviou fait faire son premier tatouage, mais il dessine depuis tout petit. Aujourd’hui, cet artiste propose tous les styles, avec une spécialité de tatouages très graphiques, un travail de précision, point par point, avec des lignes. Et ce qu’Yves Graviou adore, c’est la relation créée avec ses clients :

On passe énormément de temps avec nos clients. Quand on attaque un tatouage, on y passe au moins une heure, parfois jusqu'à dix heures dans la journée, alors parfois on est un peu psy ! Les gens sont là,  assis sur un fauteuil et le fait d'avoir mal les désinhibe. Ils se mettent à parler, ils disent des choses qu'il ne dirait pas forcement en temps normal.

Yvres Graviou propose tous les styles, mais il excelle dans le travail de précision, point par point, avec des lignes. - Radio France
Yvres Graviou propose tous les styles, mais il excelle dans le travail de précision, point par point, avec des lignes. © Radio France - Matthieu Darriet

Avant d’être tatoueur, Yves Graviou a été infirmier pendant six ans, il connait donc bien les règles d’hygiène, ce qui attire vers lui une nouvelle clientèle, plus âgée ou hésitante, comme Rémi :

Je ne voulais pas du tout de tatouage au début et puis je suis tombé sur le travail d'Yves. J'ai passé pas mal de temps à regarder. Je voulais quelque chose qui raconte une histoire, comme si je parlais à ma fille de 4 ans. Et en utilisant des morceaux de tatouages, il m'a proposé un dessin d'inspiration polynésienne.

Rémi : "en utilisant des morceaux de tatouages, il m'a proposé un dessin d'inspiration polynésienne". - Radio France
Rémi : "en utilisant des morceaux de tatouages, il m'a proposé un dessin d'inspiration polynésienne". © Radio France - Matthieu Darriet

Proposer des tatouages uniques, c’est le savoir-faire d’Yves Graviou. Il a également développé des techniques pour masquer des cicatrices. Son carnet de rendez-vous est aujourd’hui plein jusqu’en fin d’année. 

Yves Graviou et 250 tatoueurs sont à retrouver tout ce week-end à la Convention Lille Tattoo, au Grand-Palais.