Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Pour gagner la Raid Périgord Aventure, les muscles et les neurones doivent être en forme

mardi 29 août 2017 à 20:49 Par Aurore Richard, France Bleu Périgord

Les participants au Raid Périgord Aventure ont tout donné pour la deuxième journée d’épreuves, ce mardi 29 août. Près de 160 jeunes, venus de toute la France, testent ce concours qui mêle sport et culture.

Les participants ont entre 14 et 16 ans
Les participants ont entre 14 et 16 ans - Dordogne Périgord

Dordogne, France

Le programme de ce deuxième jour : douze kilomètres de course, 26 de VTT, un en kayak et du filet aérien… Les raideurs partent de Saint-Estèphe et rejoignent Saint Saud Lacoussière.

Chaque équipe est composée de trois raideurs - Aucun(e)
Chaque équipe est composée de trois raideurs - Dordogne Périgord

Pour tenir les trois journées d’épreuves, il faut donc être endurant. Les températures qui dépassent les 35 degrés compliquent d’ailleurs la tâche.

Les adolescents prennent de la hauteur au viaduc de Saint Pardoux la Rivière - Aucun(e)
Les adolescents prennent de la hauteur au viaduc de Saint Pardoux la Rivière - Dordogne Périgord

Mais la course ne se limite pas à des efforts physiques, il faut aussi réfléchir. Les participants doivent trouver des indices pour résoudre une énigme autour des couteaux de Nontron. Ce n’est pas la partie préférée des participants. « Moi, c’est plus le côté sportif et la vie au camp qui me plaisent. Après, le côté culturel, je m’en fiche un peu », avoue Rémi.

Le côté culturel, je m’en fiche un peu », Rémi de l’équipe des « Seigneurs des Prigonrieux »

Rémi sait qu'il est chanceux d’avoir Evan dans son équipe des « Seigneurs de Prigonrieux ». Il permet au groupe d’engranger des points « culture ». « On était dans d’anciennes ruines de château, on devait trouver un indice. Il était sur une marche d’un escalier. Si on réfléchit bien et qu’on regarde un peu partout, qu’on suit les indications, ça reste facile. Il ne faut pas être intelligent mais il faut avoir un peu de bon sens », assure Evan.

Il ne faut pas faire l’impasse sur la chasse aux indices, elle compte pour la moitié des points. L’équipe des « Bad Boys de Tocane » l’a bien compris. Grâce à Maël, son « monsieur culture », elle est deuxième au classement général.

La remise des prix a lieu le mercredi 30 août

Ce résultat n’étonne pas Cathy, la coach des « Bad Boys ». « Avec une amie, on s’occupe de plusieurs équipes. On a la chance qu’elle soit prof de sport et qu’elle organise, avant le raid, un petit stage avec des énigmes et ils sont donc rompus à cet exercice », précise-t-elle.

Le mercredi 30 août, c’est le dernier jour d’épreuves et les grands vainqueurs sont récompensés à Nontron.