Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Pour la Cour des comptes : "des travaux d'urgence s'imposent" au Palais de la Porte dorée

-
Par , France Bleu Paris

La Cour des comptes dresse un constat très sévère sur l'état de ce bâtiment situé à l'entrée du bois de Vincennes. Un palais art-déco construit à l’occasion de l’exposition coloniale de 1931 qui illustre "les conséquences dramatiques d'un défaut d'entretien du patrimoine culturel".

Entrée du Palais de la Porte dorée. Paris 12
Entrée du Palais de la Porte dorée. Paris 12 © Radio France - Valentin Dunate

Paris 12, Paris, France

Le Palais de la Porte dorée (12 ème arrondissement de Paris) est dans le viseur de la Cour des comptes qui a rendu public (ce mercredi 4 septembre) le référé envoyé en le 29 mai dernier au ministre de la Culture. La Cour de comptes demande des travaux d'urgence dans ce bâtiment de 17.000 m2 qui abrite un aquarium tropical et (depuis 2007) le Musée de l'histoire de l'immigration.   

Travaux insuffisants et manque de compétences des équipes   

La Cour des comptes explique que ce bâtiment a quasiment été "laissé en déshérence depuis sa construction en 1931". Selon elle, les premiers travaux réalisé en 2006 se sont révélés "insuffisants" (puisqu'ils laissaient de côté l'aquarium et le socle) et "responsables de dysfonctionnements ultérieurs majeurs, car réalisés dans la précipitation".  Concernant la gestion: la Cour des comptes parle d'un "manque de compétences des équipes en charge du palais"  jusqu'en 2016, "ce qui a accéléré la dégradation du bâtiment". Conséquence de tout ça : "Aujourd'hui, sauf à prendre le risque de mettre en péril la sécurité des agents, des visiteurs et des collections vivantes, ou de fermer le palais - des travaux d'urgence s'imposent sans plus attendre". Elle ajoute enfin que l'établissement devra engager "par ailleurs, une rénovation de grande ampleur (projet estimé par l'établissement à 30 M€ sur 10 ans)". La cour des comptes donnent également des preuves de ces dysfonctionnements et du danger potentiel : "des chutes de morceaux de béton de la corniche, y compris dans des espaces ouverts au public" ou encore "un escalier de secours dont la solidité et la pérennité pose question".   

Le ministre de la Culture répond   

Le ministre de la Culture a répondu (le 21 août dernier) à ce référé de la cour des comptes. Franck Riester explique que "les travaux d'urgence devraient débuter au printemps 2020 et s'étaler sur 14 mois". Quant aux travaux de rénovation de plus grande ampleur : le ministre de la Culture explique qu'il faut attendre "la fin des études patrimoniales" pour connaitre précisément ce qui doit être restauré et le coût de ces restaurations.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu