Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Pour les fêtes de fin d'année, un cirque sur glace à Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan

Comme tous les ans à Noël, le cirque s'est installé au parc-expo de la Beaujoire à Nantes, pour 32 représentations jusqu'au dimanche 5 janvier 2020. Cette année, c'est sur glace ! 80 artistes mélangent cirque et patinage pendant deux heures de spectacle.

Le chapiteau du grand cirque sur glace de Nantes peut accueillir jusqu'à 2 000 visiteurs. Pour le premier jour, il a quasiment affiché complet.
Le chapiteau du grand cirque sur glace de Nantes peut accueillir jusqu'à 2 000 visiteurs. Pour le premier jour, il a quasiment affiché complet. © Radio France - Simon de Faucompret

C'est la tradition des fêtes de fin d'année, à Nantes : le Grand cirque de Noël au parc des expositions de la Beaujoire à Nantes (Loire-Atlantique) ! La tournée nantaise du Cirque de glace, entamée le jeudi 26 décembre, se termine ce dimanche 5 janvier 2020. Avec deux ou trois représentations par jour, ça donne un total de 32 spectacles dans l'énorme chapiteau installé près du parc-expo.

Dans le détail, voici les horaires des représentations nantaises restantes :

  • Samedi 4 janvier : 14h, 17h et 20h
  • Dimanche 5 janvier : 10h30, 14h et 16h30

Le tarif de la place varie de 22 à 50 euros, selon l'emplacement dans ce grand chapiteau chauffé et très vaste : il peut accueillir 2 000 personnes.

Deux heures de cirque ... sur patins

Après Perpignan, Valenciennes et Compiègnes, le spectacle est arrivé à Nantes. Au programme : deux heures de spectacle (sans compter un quart d'heure d'entracte) sur de la vraie glace. C'est bien du cirque, mais sur patins ! "Il y a une quinzaine de patineurs qui viennent de tous les pays du monde", précise Christophe Herry, directeur artistique du cirque de Noël. En tout, la troupe réunit environ 80 circassiens.

Christophe Herry, directeur artistique, aime toujours faire passer ses spectacles par Nantes pendant Noël. - Radio France
Christophe Herry, directeur artistique, aime toujours faire passer ses spectacles par Nantes pendant Noël. © Radio France - Simon de Faucompret

"On fait un spectacle pour la famille, et c'est pour ça qu'on vient ici à Noël", sourit le directeur artistique. Des familles, il y en a pas mal à l'intérieur du chapiteau : "C'est le cadeau de Noël de Maïwenn", sourit Laure, assise avec sa fille de six ans au premier rang.

Avant le spectacle, on peut passer par la case pop-corn et barbe à papa ! Le spectacle dure deux heures, autant se préparer. - Radio France
Avant le spectacle, on peut passer par la case pop-corn et barbe à papa ! Le spectacle dure deux heures, autant se préparer. © Radio France - Simon de Faucompret

La famille vient de Plessé, à plus de 50 kilomètres d'ici, spécialement pour l'occasion. "À Plessé, on a un cirque minuscule qui vient tous les ans ... pour Noël, il fallait qu'on fasse quelque chose d'extraordinaire", lance la maman. Le petit truc en plus, c'est la glace ! "On n'a jamais vu ça, c'est ce qui m'a décidé à choisir ce cadeau. Ça me rappelle des souvenirs, quand j'avais son âge, j'ai vu Holiday on Ice au Havre !"

L'Adagio romantique, les artistes aériens, le jongleur originaire du Mexique : tout se passe sur une piste ronde, rappel de l'univers circassien, entièrement constituée de véritable glace.

La glace, un entretien minutieux

L'équipe ne cesse de le répéter : un tel spectacle, c'est rare, voire inédit dans le monde du cirque. Les artistes évoluent sur de la véritable glace, et ça demande une énorme manutention. "On a un groupe électrogène spécialement conçu pour la glace. Deux techniciens sont affiliés, un la journée, et un le soir", détaille Christophe Herry.

"On aère le chapiteau en permanence et on coupe les lumières pendant les répétitions." - Christophe Herry, directeur artistique.

Le début de la tournée à Perpignan (Pyrénées-Orientales), en septembre, a été particulièrement compliqué : "On avait un été indien, il faisait 33 degrés, et avec la réverbération du soleil sur la toile du chapiteau ... c'était dur de maintenir la glace à froid !" Du coup, la troupe a dû improviser : "On aère en permanence, on coupe les lumières pendant les répétitions pour ne pas chauffer la glace."

Sur scène, cachés par un velours rouge, des tuyaux relient le groupe électrogène aux couches de glace sur lesquelles évoluent les patineurs. - Radio France
Sur scène, cachés par un velours rouge, des tuyaux relient le groupe électrogène aux couches de glace sur lesquelles évoluent les patineurs. © Radio France - Simon de Faucompret

Un coup d’œil à la scène arrondie permet de mieux comprendre le dispositif : "Il y a des gros tuyaux givrés de chaque côté de la piste, ils relient les couches de glace au groupe électrogène, en coulisses" pointe le directeur artistique

Le système demande une certaine organisation car la piste est praticable après une journée et demi. Et il est aussi très coûteux. "Le spectacle coûte cher", avoue Christophe Herry sans en dire davantage. "C'est pour ça qu'on ne voie pas beaucoup de glace dans les spectacles de cirque."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu