Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : La disparition de France Gall

Pourquoi France Gall et les Ardennes resteront liées ?

jeudi 11 janvier 2018 à 17:22 Par Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne

Au-delà de la disparition de France Gall, inhumée ce vendredi au cimetière de Montmartre, les Ardennes conserveront une trace de la chanteuse, grâce à des écoliers d'Auvillers-les-Forges. Il y a 9 ans, ils ont choisi de baptiser la rue de leur école "rue du Sacré-Charlemagne".

Pourquoi France Gall et les Ardennes resteront liées ?
Pourquoi France Gall et les Ardennes resteront liées ? © Maxppp - Alexandre Blanc - Radio France

Auvillers-les-Forges, France

En 2009, des écoliers d'Auvillers-les-Forges choisissent un nom pour la rue où se trouve leur établissement. Un vote est organisé et c'est la "rue du Sacré-Charlemagne" qui sort largement en tête des suffrages, en référence à la chanson interprétée par France Gall en 1964

Le 9 janvier 2009, la rue est inaugurée en présence d'un invité d'honneur : Georges Liferman, le compositeur de la chanson. "Il était très ému", se souvient la directrice de l'établissement Magali Chanonier. "Jamais il n'a pensé que des écoliers entonneraient sa chanson des décennies après". 

Georges Liferman se souvient encore de ce moment aujourd'hui : "C'est surtout rare d'avoir un hommage venant de tout un groupe d'enfants. C'est ce qui vous touche le plus, beaucoup plus que les adultes qui vous congratulent".

Interview de Georges Liferman, le compositeur de "Sacré Charlemagne"