Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Première femme régisseur des Hospices de Beaune, Ludivine Griveau participe à sa première vente des vins ce dimanche

jeudi 12 novembre 2015 à 5:57 Par Stéphanie Quénon, France Bleu Auxerre et France Bleu Bourgogne

Régisseuse du domaine des Hospices de Beaune, en Côte-d'Or, Ludivine Griveau a relevé le défi historique d'être la première femme à occuper cette fonction. À 37 ans, la jeune femme participe à sa première vente des vins ce dimanche 15 novembre et aborde cet événement avec beaucoup de sérénité.

Ludivine Griveau, régisseur du domaine des Hospices de Beaune
Ludivine Griveau, régisseur du domaine des Hospices de Beaune © Radio France - Stéphanie Quénon

Beaune, France

À la tête du domaine viticole des Hospices de Beaune (21) depuis janvier dernier, Ludivine Griveau est ingénieur agronome et œnologue formée à l’Institut Jules Guyot, à Dijon. Début janvier, elle a succédé à l'emblématique Roland Masse. Outre son jeune âge, elle est aussi, à 37 ans, la première femme à occuper le poste de régisseur du domaine des Hospices de Beaune. En quelques années, elle a su gagner une belle légitimité auprès de ses pairs.

Une enfance bourguignonne

Originaire de Bourgogne, Ludivine Griveau passe son enfance à Tournus, en Saône-et-Loire. Petite, elle faisait déjà preuve de curiosité olfactive et gustative en s'amusant avec ses trois sœurs à essayer de découvrir, à l'aveugle, les parfums et les arômes des épices qu'elles mélangeaient. Elle  développe également cette curiosité autour des tablées bourguignonnes organisées par sa mère ancienne restauratrice et son père ancien directeur administratif et financier à Tournus.

Le vin, une révélation

Rien ne prédestinait Ludivine Griveau à travailler dans le vin. C'est la rencontre avec l'une de ses consœurs œnologues qui va changer sa destinée. Peu à peu, faisant oublier sa silhouette frêle, elle a su imposer son talent, son audace et ses compétences dans ce milieu souvent considéré comme essentiellement masculin. Il y mille et une façon de faire du vin mais il y a ceux qui privilégie la qualité et l'identité du terroir. Ludivine Griveau est de celle-là. Professionnelle et souriante, la jeune femme est aussi très exigeante. Fabriquer un vin pour elle, une véritable alchimie et une aventure passionnante et fascinante.

Ludivine Griveau aborde sa première vente des vins avec sérénité

Ce dimanche 15 novembre, la 155e vente des vins des Hospices de Beaune sera une première pour Ludivine Griveau. 575 pièces de vins issues de la récolte 2015 du domaine viticole des Hospices de Beaune seront mises aux enchères par Christie's à partir de 14h30 sous les Halles de Beaune. La jeune femme aborde cet événement avec confiance et sérénité.

Cette année, la célèbre présentatrice de télévision Claire Chazal et le comédien Christophe Lambert sont les présidents de cette vente de charité dont une partie des profits sont reversés à deux associations : l'Institut Curie et la Fondation pour la recherche sur les AVC.