Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Près de 8500 spectateurs pour la Folle Journée à La Flèche et Sablé

dimanche 28 janvier 2018 à 17:55 Par Yann Lastennet, France Bleu Maine

Encore un beau succès pour la Folle Journée. Comme chaque année, le festival de musique classique de Nantes s'est exporté à La Flèche et à Sablé. Une trentaine de concerts (professionnels comme amateurs) étaient programmés ce week-end dans les 2 villes. Près de 8500 spectateurs y ont assité

Shani Diluka, une pianiste de renommée internationale, se produisait ce dimanche à La Flèche dans le cadre de la Folle Journée
Shani Diluka, une pianiste de renommée internationale, se produisait ce dimanche à La Flèche dans le cadre de la Folle Journée © Radio France - yann lastennet

La Flèche, France

Près de 6000 spectateurs à La Flèche et 2500 à Sablé. Même si ces chiffres ne sont pas encore définitifs, ils confirment que la Folle Journée continue d'attirer un public de passionnés et de curieux. Une trentaine de concerts de musique classique (mais pas que !) étaient programmés. Des spectacles de 45 minutes maximum à petits prix, entre 2 et 14 euros selon les artistes. C'est la recette du succès du festival de musique classique selon Jean-Rémy Abélard, le directeur du Carroi, l'association culturelle de La Flèche qui organise localement La Folle Journée. " René Martin, le directeur du festival, nous fait une programmation aux petits oignons. Le public fidèle vient pour la qualité des concerts mais aussi pour leur format court et bien-sûr le prix qui est accessible. D'ailleurs, c'est un public qu'on ne voit pas forcément le reste de l'année. Moi, je programme des concerts de musique classique avec des jauges de 200/300 personnes. Là, on double voire on triple le nombre de spectateurs".  

Jean-Rémy Abélard, le directeur de l'association Le Carroi à La Flèche, explique les raisons du succès du festival

La Folle Journée, c'est aussi une bonne affaire pour le commerce local. " 150 nuits d'hôtel et 300 repas sont réservés rien que pour les artistes. Sans compter les festivaliers qui ne sont pas Flèchois et qui eux aussi consomment ou dorment sur place". 

Jean Rémy Abélard, le directeur du Carroi, l'association culturelle de La Flèche qui organise localement La Folle Journée  - Radio France
Jean Rémy Abélard, le directeur du Carroi, l'association culturelle de La Flèche qui organise localement La Folle Journée © Radio France - yann lastennet

J'apprécie la proximité avec le public

Shani Diluka est une pianiste de renommée internationale. Elle se produit dans les plus belles salles du monde. C'est la 3e fois qu'elle joue à La Flèche dans le cadre de la Folle Journée. " J'étais venue pour les scolaires, je m'étais produite dans le magnifique théâtre à l'italienne. C'est toujours avec plaisir que je joue ici dans le cadre du festival. J'apprécie la proximité avec le public qu'on n'a pas forcément dans les grandes salles qui sont parfois barricadées. C'est très différent au Japon où les spectateurs sont très calmes; En Italie, le public est exubérant. Ici, les gens sont enthousiastes et il y a un véritable échange pendant et après les concerts".    

Shani Diluka est une pianiste de renommée internationale. Elle se produit dans les plus belles salles du monde. C'est la 3e fois qu'elle joue à La Flèche dans le cadre de la Folle Journée