Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Prix littéraires : le Goncourt attribué à Eric Vuillard, le Renaudot pour Olivier Guez

lundi 6 novembre 2017 à 13:08 - Mis à jour le lundi 6 novembre 2017 à 16:08 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Le prix Goncourt, le plus prestigieux des prix littéraires du monde francophone, a été décerné lundi à Eric Vuillard pour "L'ordre du jour". Le prix Renaudot a été attribué à Olivier Guez pour "La disparition de Josef Mengele".

Le prix Goncourt attribué à Eric Vuillard (g) et le prix Renaudot décerné à Olivier Guez (d)
Le prix Goncourt attribué à Eric Vuillard (g) et le prix Renaudot décerné à Olivier Guez (d) © AFP -

Les prix littéraires de la rentrée 2017 sont tombés. Le Goncourt a été attribué lundi à Eric Vuillard pour "L'Ordre du jour" (Actes Sud), un ouvrage entre roman et Histoire qui retrace les coulisses de l'Anschluss, l'annexion de l'Autriche en 1938. Sorti en mai, "L'Ordre du jour", dont le statut de fiction était remis en cause, s'intéresse au rôle des industriels allemands dans la montée du nazisme.

L'écrivain de 49 ans succède à Leïla Slimani, qui avait reçu le Prix Goncourt 2016 pour "Chanson douce" aux éditions Gallimard. Eric Vuillard était en compétition avec Yannick Haenel, pour "Tiens ferme ta couronne" (Gallimard), Alice Zeniter pour "L'Art de perdre" (Flammarion), et Véronique Olmi pour "Bakhita" chez Albin Michel.

L'académie Goncourt, présidée par Bernard Pivot, se compose de Pierre Assouline, Tahar Ben Jelloun, Françoise Chandernagor, Philippe Claudel, Paule Constant, Didier Decoin, Virginie Despentes, Patrick Rambaud et Eric-Emmanuel Schmitt.

Le Renaudot pour "La disparition de Josef Mengele" d'Olivier Guez

Le prix Renaudot a pour sa part été attribué à Olivier Guez pour "La disparition de Josef Mengele". C'est un roman hallucinant mais vrai sur les dernières années du médecin tortionnaire d'Auschwitz, Josef Mengele.

Pour parler du docteur Mengele, un "sale type", connu pour ses expériences sur les jumeaux qu'il sélectionnait sur la rampe des chambres à gaz, "il n'était pas question de faire de la métaphore", confiait récemment à l'AFP l'écrivain et scénariste âgé de 43 ans. Trois ans d'écriture et de recherches, notamment au Brésil - où Guez a retrouvé la ferme où Mengele s'était terré -, ont été nécessaires pour aboutir à "La disparition de Josef Mengele". Olivier Guez, qui succède à Yasmina Reza, s'est imposé après six tours de scrutin.