Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Quand Jean-Pierre Mocky venait tourner à Salers en 1964 et s'imaginait être la victime d'un "sorcier" cantalien

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Jean-Pierre Mocky vient de disparaître à l'âge de 86 ans. En 1964, il était venu tourner son film "La Grande Frousse" dans le Cantal. Des années après le réalisateur pensait toujours avoir été la victime d'un "sorcier" cantalien, qui aurait fait perdre une journée de tournage à l'équipe du film.

Jean-Pierre Mocky au salon du livre de Paris 2007 - dédicaces sonores
Jean-Pierre Mocky au salon du livre de Paris 2007 - dédicaces sonores © Radio France - Catherine Grain

Salers, France

Nous sommes en 1964, à l'époque Jean-Pierre Mocky vient tourner son film "La Grande Frousse" dans le Cantal avec deux acteurs d'envergure, Bourvil et Francis Blanche. Pour les besoins du tournage, le réalisateur fait appel à la population locale, amenée à tourner des scènes de figuration pour des scènes en extérieur. Son équipe doit filtrer les demandes des habitants locaux souhaitant apparaître dans le film.

"Il y a un type qui se présente et qui nous dit 'Je veux tourner dans le film'. Le régisseur a cru que c'était un ivrogne et il l'a viré. Et le type a jeté un sort ! On a jamais su ce que c'était..." - Jean-Pierre Mocky

L'affiche du film La Grande Frousse tourné en 1964 dans le Cantal, à Salers et Murat - AFP
L'affiche du film La Grande Frousse tourné en 1964 dans le Cantal, à Salers et Murat © AFP - SNC / Collection ChristopheL

Un "sort" auquel Jean-Pierre Mocky impute la mauvaise qualité de sa pellicule pour les scènes tournées dans la journée : "On visionnait la pellicule dans un cinéma du pays... Et il y avait des feux follets ! On regardait la scène et on voyait des feux follets, comme des petites lucioles qui passaient dans le film."

C'était un sorcier qui avait jeté un sort parce qu'on ne l'avait pas engagé !

Jean-Pierre Mocky raconte cette anecdote en 2017 au micro de Florian Royer.

Jean-Pierre Mocky victime d'un sortier cantalier en 1964, au micro de Florian Royer