Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : La disparition de Johnny Hallyday

Quand Johnny Hallyday soulevait les foules dans les festivals de l'Ouest

mercredi 6 décembre 2017 à 18:09 Par Typhaine Morin, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel, France Bleu La Rochelle et France Bleu Loire Océan

Johnny Hallyday était une "machine de guerre" lorsqu'il chantait sur scène. Il l'a montré à de nombreuses reprises dans l'Ouest de la France, et en particulier à La Rochelle et en Bretagne. Mais aussi au festival de Poupet, en Vendée.

Johnny Hallyday a chanté aux Francofolies de La Rochelle à cinq reprises
Johnny Hallyday a chanté aux Francofolies de La Rochelle à cinq reprises © AFP - Fred Payet

Bête de scène, Johnny Hallyday a fait des centaines, peut-être même des milliers de concerts à travers la France. Il a aussi chanté dans les festivals. Dans l'Ouest, il est venu cinq fois aux Francofolies de La Rochelle. Il est venu aussi jouer aux Vieilles Charrues, en 2006, et aussi au festival de Poupet, à Saint-Malo-du-Bois, en Vendée, la même année.

Cinq fois aux Francofolies

Et même si Johnny Hallyday s'est produit aux Francofolies de La Rochelle à cinq reprises, pour son directeur actuel, Gérard Pont, la venue du chanteur restait "un événement extraordinaire". L'arrivée de Johnny, c'était l'arrivée d'une vraie star, avec "une escorte de policiers qui l'amène de l'aéroport à la scène", et aussi l'effervescence autour de lui, pas seulement liée au public. "Il y a beaucoup de people... Il y a Raffarin, Ségolène Royal, Guillaume Canet... Il y a tout un cinéma autour de l'arrivée de l'artiste", se souvient Gérard Pont.

Même effervescence en Vendée, en 2006, lorsque le festival de Poupet fête ses 20 ans et accueille Johnny Hallyday. Pourtant, la venue de la star n'était pas gagnée. "On m'avait dit que ce serait compliqué, se souvient le directeur du festival, Philippe Maindron. Mais il est venu. [...] Il a accepté de faire une photo avec toute l'équipe, ce qui est rare. Et sur scène, devant 35.000 personnes, il a souhaité un très très bon anniversaire au festival de Poupet. J'ai trouvé que c'était quelqu'un de grand, d'humble et de simple."

Grosse effervescence

Cette même année, Carhaix a reçu Johnny Hallyday. Sur son compte Twitter, le festival des Vieilles Charrues rend hommage au chanteur. "C'était la première fois qu'une si grande star venait sur le festival, se souvient son programmateur, Jean-Jacques Toux. Et c'est à partir de cette année-là qu'on est passé de trois à quatre jours. C'est une date charnière dans la vie des Vieilles Charrues. C'est lui qui a déclenché les venues des grosses productions comme Bruce Springteen ou Depeche Mode l'été prochain."

"Pour nous Johnny, c'était inaccessible, poursuit Jean-Jacques Toux. C'est son producteur [de l'époque], Jean-Claude Camus, qui nous avait appelés pour nous dire que Johnny avait envie de venir jouer aux Charrues. On s'est dit qu'on ne pouvait pas l'accueillir comme ça au milieu de toutes les productions. Et c'est pour ça qu'on a décidé de créer une quatrième journée, pour Johnny."

Johnny Hallyday n'est pas passé par le festival Art Rock de Saint-Brieuc, mais son directeur, Jean-Michel Boinet, se souvient d'un concert de la star en 1970. C'était sur une place du centre ville de Saint-Brieuc. "Johnny était fabuleux sur scène. Johnny en chemise blanche, à genoux et quittant sa chemise en sueur, c'est un souvenir extraordinaire."