Culture – Loisirs

Quatre écrivains toulousains, dont Magyd Cherfi, sélectionnés pour le Goncourt

Par Olivier Lebrun, France Bleu Toulouse mercredi 7 septembre 2016 à 15:50

Magyd Cherfi dans la 1er sélection du Goncourt 2016
Magyd Cherfi dans la 1er sélection du Goncourt 2016 © Maxppp - Maxppp

L'académie Goncourt a dévoilé sa première sélection de 16 romans en lice pour le plus prestigieux des prix littéraires. Les derniers romans des écrivains toulousains Magyd Cherfi, Jean-Paul Dubois, Laurent Mauvignier et Jean-Baptiste Del Amo font partie de cette sélection.

La Toulousaine Lydie Salvayre avait remporté le prix Goncourt 2014 pour son roman "Pas pleurer". 2016 sera peut-être l’année d’un autre Goncourt toulousain, si l’on en croit la première sélection des 16 romans du Goncourt 2016.

Pas moins de quatre auteurs toulousains y figurent 

Magyd Cherfi pour "Ma part de Gaulois" (Actes Sud).

Le chanteur de Zebda crée la surprise en entrant dans la sélection du Goncourt pour son troisième livre. C'est un récit drôle et grave à la fois sur l'année du baccalauréat du petit "beur" du quartier des Izards à Toulouse. Magyd Cherfi fait partager sa réflexion sur l’identité, la banlieue, l’intégration dans la République.

Jean-Paul Dubois pour "La succession" (L'Olivier).

Jean Paul Dubois - Maxppp
Jean Paul Dubois © Maxppp - Maxppp

L’auteur d’une Vie Française sort son nouveau roman. L'histoire d'un fils de médecin toulousain, lui-même médecin, devenu joueur de pelote basque en Floride, et rattrapé lors du suicide de son père par une histoire familiale lourde.

Jean-Baptiste Del Amo pour "Règne animal" (Gallimard).

Jean-Baptiste Del Amo - Maxppp
Jean-Baptiste Del Amo © Maxppp - Maxppp

"Règne animal" retrace, du début à la fin du 20e siècle, l’histoire d’une exploitation familiale du Gers vouée à devenir un élevage porcin. Dans cet environnement dominé par l’omniprésence des animaux, cinq générations traversent le cataclysme d’une guerre, les désastres économiques et le surgissement de la violence industrielle, reflet d’une violence ancestrale.

Laurent Mauvignier pour "Continuer" (Editions de Minuit).

Laurent Mauvignier - Maxppp
Laurent Mauvignier © Maxppp - Maxppp

"Continuer" raconte un voyage initiatique dans les montagnes du Kirghizistan, où une mère embarque son fils dans une aventure à cheval. Une expédition extrême, à but salvateur, qui vous emporte comme dans un western.

Les 12 autres auteurs sélectionnés :

  • Natacha Appanah, "Tropique de la violence" (Gallimard)
  • Metin Arditi, "L'enfant qui mesurait le monde" (Grasset)
  • Catherine Cusset, "L'Autre qu'on adorait" (Gallimard)
  • Gaël Faye, "Petit Pays" (Grasset)
  • Frédéric Gros, "Les Possédées" (Albin Michel)
  • Ivan Jablonka, "Laëtitia ou la fin des hommes" (Seuil)
  • Régis Jauffret, "Cannibales" (Seuil),
  • Luc Lang, "Au commencement du septième jour" (Stock)
  • Yasmina Reza, "Babylone" (Flammarion)
  • Leila Slimani, "Chanson Douce" (Gallimard)
  • Romain Slocombe, "L'affaire Léon Sadorski" (Robert Laffont)
  • Karine Tuil, "L'Insouciance" (Gallimard)

Les jurés du Goncourt se réuniront de nouveau les 4 et 27 octobre pour leur deuxième et troisième sélection.