Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Quel avenir pour le château de Tancarville, propriété de plusieurs footballeurs ?

lundi 29 janvier 2018 à 5:24 Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Depuis 2013, le château de Tancarville appartient à plusieurs footballeurs. Un investissement permettant une importante défiscalisation, en échange de travaux de rénovation. Mais aucun travaux n'ont été entrepris. Les propriétaires sont injoignables et le château tombe en ruines.

Les premières pierres du château de Tancarville datent du XIème siècle
Les premières pierres du château de Tancarville datent du XIème siècle © Radio France - Amélie Bonté

Tancarville, France

Ce château du 18e siècle, avec des éléments médiévaux datant même du 11e siècle, tombe en ruines depuis des années. Dans les années 1970-1980, un propriétaire parisien l'a pourtant fait revivre : avec un restaurant, une galerie d'art, des spectacles.

Racheté à plusieurs reprises dans les années 1990 et 2000, à chaque fois, les propriétaires voulaient le tranformer en appartement. Depuis 2013, ce château appartient donc entre autre, à des footballeurs dont le franco-sénégalais Rémi Gomis, ancien joueur de Ligue 1 qui évolue aujourd'hui en Suisse. 

Avec d'autres footballeurs, ils sont réunis en Association syndicale libre (ASL), une structure juridique avantageuse, permettant une importante défiscalisation car Tancarville est un monument historique. Mais depuis 2013, aucun travaux n'ont été réalisés et les propriétaires sont injoignables.

Le château tombe en ruines

Récemment le maire de la commune a dû prendre un arrêté fermant tous les accés car le site, régulièrement squatté, devient dangereux. Une situation qui inquiète Jean-Loup Diviné, le président de l'assocation des amis du château de Tancarville :

ECOUTEZ Jean-Loup Diviné, président de l'association des amis du château de Tancarville

C'est une désolation complète, d'ici quelques années on aura plus rien"

La mairie de Tancarville a dû prendre un arrêté de péril - Radio France
La mairie de Tancarville a dû prendre un arrêté de péril © Radio France - Amélie Bonté

Aujourd'hui beaucoup aimeraient voir ce chateau retomber dans le domaine public. D'autant que son  propriétaire du 18e siècle, le comte d'Evreux, avait un autre bien à Paris : le palais de l'Elysée.

ECOUTEZ Le reportage d'Amélie Bonté à Tancarville

On a eu beaucoup de difficultés à avoir des échanges avec les propriétaires, jusqu'à ne plus en avoir"- le maire de Tancarville

L'association des amis du château de Tancarville espère pouvoir contacter Stéphane Bern. Le célèbre historien a été nommé en septembre par le Président Macron, pour repérer les monuments historiques en péril et trouver une source de financement.

Le château de Tancarville est au pied du pont et de l'A13 - Radio France
Le château de Tancarville est au pied du pont et de l'A13 © Radio France - Amélie Bonté
Le château de Tancarville n'est pas entretenu par ses propriétaires - Radio France
Le château de Tancarville n'est pas entretenu par ses propriétaires © Radio France - Eric Turpin