Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Quel bilan pour les greeters d'Orléans, l'une des nouveautés de l'été ?

vendredi 1 septembre 2017 à 8:21 Par Anne Oger, France Bleu Orléans

C'est un système collaboratif qui se développe dans les grandes villes : les greeters d'Orléans ont fait leur apparition cet été. Ces hôtes bénévoles qui proposent des visites aux touristes sont opérationnels depuis la mi-juillet. Pour le moment 10 "flâneries" ont été proposées, un bilan modeste

Agnès Laugier dans son quartier préféré : la vinaigrerie Dessaux
Agnès Laugier dans son quartier préféré : la vinaigrerie Dessaux © Radio France - Anne Oger

Orléans, France

Le principe des greeters est né à New York, à l'initiative d'une habitante désireuse de faire découvrir sa ville. Aujourd'hui il existe dans 47 villes en France et Orléans a décidé de s'y mettre à son tour. L'appel à candidatures pour trouver des bénévoles avait été lancé à la fin de l'année, les candidatures épluchées et finalement 14 greeters sont entrés dans le dispositif. Parmi eux Agnès Laugier, une orléanaise amoureuse de sa ville : "le greeter c'est un habitant de la ville qui reçoit les gens comme des amis. Tu es mon pote viens, je vais te montrer comment moi je vis ma ville, les endroits que j'aime". Agnès a proposé ainsi deux flâneries cet été, à une famille espagnole et un couple de belges. "Je m'adapte, j'essaie de leur proposer ce dont ils ont envie". Mais Agnès a ses quartiers de prédilection : quelques anecdotes sur la collégiale Saint Pierre le Puellier, une découverte des grafs de la vinaigrerie Dessaux. "On n'est pas des historiens ni des guides touristiques".

Un site internet géré par l'Office de Tourisme d'Orléans

Le fonctionnement du site, géré par l'Office de Tourisme d'Orléans est assez simple : le visiteur s'inscrit à une flânerie, choisit une date, le site envoie la demande à un greeter, s'il est disponible il accepte sinon la demande est transmise à d'autres. Lancé mi-juillet le site a connu des débuts quelques bugs, notamment pour les inscriptions de dernière minute. "On s'est aperçus que le site annulait systématiquement ces demandes de dernière minute, maintenant c'est réglé on a l'information et on appelle directement les greeters" explique Charlotte Rio, chargée de la gestion du site à l'office de tourisme. Ca n'empêche pas sa collègue Delphine Chatelier de se réjouir des bons retours des visiteurs : "on a des commentaires très positifs, et on a 3,9 points de satisfaction sur 4". Toutes les deux espèrent une montée en puissance, tout comme Agnès : "je suis dans les starting-blocks".