Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Quelques sorties à faire en Périgord, pour ce premier week-end de 2019

-
Par , France Bleu Périgord

Un château, de l’humour vocal et des jardins ; trois idées de sorties pour ce week-end des samedi 5 et dimanche 6 janvier 2019 en Dordogne que vous recommande France Bleu Périgord.

« Sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? »
« Sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? » © Getty

Dordogne, France

Un bonnet, une écharpe, des gants, et en voiture Simone !

Ouvert 365 jours par an, le château de Castelnaud mérite votre visite…

Situé à la confluence de la vallée de la Dordogne et de la vallée du Céou qu’il surplombe, le château de Castelnaud fait face à la forteresse de Beynac, son éternel rival médiéval, aux jardins de Marqueyssac et au village de La Roque-Gageac. Un premier château est construit au XIIe siècle avant d’être détruit durant la croisade des Albigeois, menée par les armées de Simon de Monfort. Pendant la guerre de Cent Ans, le château est souvent dans le camp anglais. Après un siège ordonné par le roi Charles VII en 1442, les Français l’emportent définitivement. Pendant les guerres de Religion, le château est confié au capitaine Geoffroy de Vivans, né à Castelnaud. Surnommé le batailleur, il est craint dans tout le Périgord. Une réputation qui éloignera les assaillants du château durant cette période. Au XVe siècle, de nouveaux corps de logis sont aménagés pour améliorer le confort de la forteresse médiévale. Le château sert aujourd’hui d’écrin au musée de la guerre au Moyen Âge. Son fonds de collection est constitué de plus de 250 pièces d’armes et d’armures anciennes. Epées, arbalètes, armes d’hast, cottes de mailles et autres ribaudequins (grandes arbalètes) sont présentés dans les logis de la forteresse. Le château de Castelnaud vous est ouvert à la visite de 14h à 17h jusqu’à fin janvier  (de 10h à 17h encore ce week-end) ; l’entrée adulte est à 9,90 euros, et 5 euros pour les 10 à 17 ans.

De l’humour vocal est annoncé en Périgord Noir samedi avec Les Frères Brothers…

Commune la plus méridionale de Dordogne, limitrophe des départements du Lot et du Lot-et-Garonne, Loubéjac accueille samedi l’humour a cappella des Frères Brothers à travers leur spectacle intitulé « Back to les zanimos »… Depuis 20 ans les Frères Brothers entendent leur public leur demander telle ou telle ancienne chanson, qu’ils exécutent a capella et sans instrument. A l'écoute de leurs spectateurs ils ont décidé de profiter de cet « alibi-niversaire » des 20 ans pour accéder à leur désir et proposent un nouveau spectacle dans lequel ils chantent une sélection de leurs inénarrables « tubes »… Il ne s'agit pas d'un « Best of » mais d'une revisite des sketches et des chansons les plus mémorables, pour le plus grand plaisir du public qui les suit depuis 20 ans mais aussi du public nouveau qui vient les découvrir. Il y a bien sûr de nouvelles chansons, car les Frères Brothers ne se reposent jamais et ont toujours quelques morceaux dans leur sac ! « Back to les zanimos », avec les Frères Brothers, c’est samedi à 21h au café associatif L’École, à Loubéjac ; la participation est libre, mais très appréciée !

Les jardins d’Eyrignac sont ouverts tous les jours de l’année…

Un climat tempéré, une terre généreuse où 7 sources jaillissent, une faune et une flore abondantes, une vue sur les collines du Périgord noir, tout concourt à faire du domaine d’Eyrignac un doux paradis. Nichés au cœur d’un domaine de 200 hectares, tel un joyau dans un écrin de verdure, les Jardins d’Eyrignac, immuables, entourent le Manoir familial du XVIIe siècle d’un théâtre végétal où se joue en toute saison le spectacle de la Nature. Entièrement recomposés à partir de 1965, les Jardins du Manoir d’Eyrignac sont ouverts au public depuis 1987 et ont été labellisés « jardins remarquables » en 2004. Situés sur les hauteurs du Périgord noir à 13 km de Sarlat, Eyrignac et ses jardins, monuments historiques des XVIIe et XVIIIe siècles, sont ouverts en toute saison. A voir absolument : 300 sculptures végétales spectaculaires taillées à la main avec art par les jardiniers, les tapis de gazon, les fontaines et autres qui font d’Eyrignac un site incontournable en Dordogne. De janvier à fin mars, les visites se font de 10h30 à 12h30 et de 14h30 jusqu’à la tombée de la nuit. L’entrée adulte est à 10,50 euros (tarif hiver jusqu’au 28 février), 8,50 euros pour les 11 à 18 ans, et 6,50 euros pour les 5 à 10 ans.