Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rave-party dans la Nièvre : "le bilan de la nuit a été calme" selon la préfète

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Auxerre, France Bleu

Entre 4.000 et 5.000 de personnes sont toujours réunies près de Nevers, dans la Nièvre, pour danser en plein air. Les autorités, qui craignent l'apparition d'un nouveau foyer épidémique du coronavirus, tentent d'encadrer comme elles le peuvent ce rassemblement explique la préfète de la Nièvre.

Il y a toujours beaucoup de monde près de Nevers, ce lundi matin, qui participe à cette rave-party sauvage.
Il y a toujours beaucoup de monde près de Nevers, ce lundi matin, qui participe à cette rave-party sauvage. © Maxppp - Frédéric Lonjon

"Il y a toujours beaucoup de monde" à Saint-Parize-le-Châtel, dans le sud de la Nièvre, ce lundi matin d'après la préfète du département, Sylvie Houspic. Entre 4.000 et 5.000 de personnes sont toujours réunies depuis ce week-end, près de Nevers, pour danser en plein air. "La fête continue sur place, le bilan de la nuit [de dimanche à lundi] est calme" détaille la préfète, "nous avons réalisé 34 interventions par les pompiers" poursuit-elle.

Une nuit "calme"

Les gendarmes, les pompiers et des bénévoles de la Croix-Rouges ont été envoyés sur place dès ce week-end pour encadrer autant que possible l'événement, alors que l'épidémie de Covid-19 continue en France. Ils tentent d'appliquer le "protocole sanitaire qui doit s'appliquer à toute manifestation" explique Sylvie Houspic.

Nous faisons absolument tout ce que nous pouvons [...] en faveur de la distanciation physique, mais évidemment, ça n'est pas possible. - la préfète de la Nièvre

"Nous avons été mis devant le fait accompli, cette manifestation n'a pas été déclarée. Nous nous sommes retrouvés avec un afflux de véhicules sur le site [...]. Sur place, nous avons choisi de faire une distribution massive de masques en nous appuyant sur les pompiers, la Croix Rouge et une association sur place. [...] Nous avons distribués un grand nombre de flyers, nous encourageons les manifestants à télécharger l'application "Stop-Covid". Nous faisons absolument tout ce que nous pouvons, y compris via les organisateurs pour qu'il y ait des annonces en faveur de la distanciation physique, mais évidemment, ça n'est pas possible" déplore la préfète. 

La préfète de la Nièvre, Sylvie Houspic, jointe par Nicolas Teillard

Encourager les dépistages gratuits sur site

Les autorités redoutent le développement d'un nouveau foyer épidémique de Covid-19. La préfecture de la Nièvre communique, via des flyers, pour encourager des dépistages gratuits sur le site afin "que chacun sur le site puisse se faire tester" termine la préfète, qui se veut rassurante "nous sommes en plein air, sur une site immense, très étendu. C'est mieux, même si c'est tout à fait insuffisant, et les gestes barrière sont rappelés pour appliquer du mieux possible la distanciation physique".

Des bons de la CPAM pour des dépistages gratuits du coronavirus vont être distribués aux participations à partir de 17 heures ce lundi, et jusqu'à mardi soir, heure à laquelle l'événement est censé s'achever. Des flyers expliquant la procédure pour aller se faire dépister sont également remis par les bénévoles d'une association.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess