Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La relance éco : le musée de la Tapisserie de Bayeux plombé par le protocole sanitaire

Le très strict protocole sanitaire imposé au Musée de la Tapisserie de Bayeux limite fortement le nombre de visiteurs. Pas (trop) d’inquiétude pour la ville qui avait anticipé le phénomène. Elle fait le dos rond en attendant des jours meilleurs.

Une partie de la tapisserie de Bayeux, broderie du XIe siècle
Une partie de la tapisserie de Bayeux, broderie du XIe siècle © Radio France - Marcellin Robine

C’est l’un des musées phares de Normandie. La Tapisserie de Bayeux a attiré l’an dernier 4,1 millions de visiteurs. Mais cet été la fréquentation est en chute libre : 500 clients par jour, soit 20 % de l’affluence habituelle pour admirer la célèbre oeuvre consacrée à l’épopée de Guillaume le Conquérant.

Ce plongeon n’est pas la conséquence d’un manque d’intérêt ou d’une désertion des touristes dans le Bessin. “C’est à cause du protocole sanitaire très strict” précise Loïc Jamin, maire-adjoint en charge des musées. “Pour voir la Tapisserie vous entrez dans une galerie qui ressemble à une station du métro parisien. Donc pour respecter la distanciation physique nous ne faisons entrer qu’un visiteur toutes les deux minutes. Contre un toutes les quatre ou cinq secondes en saison haute.” 

Des visiteurs obligés de rebrousser chemin

Le Musée est aussi fermé à la mi-journée pour procéder à un nettoyage intégral pendant 90 minutes. “Tout est désinfecté : portes, rambardes et surtout les audio-guides qui sont ensuite placés dans des sacs en plastique” détaille l’élu bayeusain, navré de constater qu’il faut régulièrement refuser l'accès aux derniers-arrivés dans la file d’attente devant la porte. “Oui ça nous brise le coeur, mais ils comprennent et souvent décident de revenir soit l’après-midi soit le lendemain.” Loïc Jamin voit quand même un (unique) intérêt pour les visiteurs : “une rencontre en tête-à-tête avec la Tapisserie ! Alors que d’habitude la foule empêche d’avoir un tel moment privilégié !”. 

Rouvert le 5 juin lors du déconfinement autorisé pour les Musées, la Tapisserie de Bayeux risque de connaître une année noire. “Mais nous l’avions prévu. Et nous avons connu ce genre de situation, notamment après les attentats de 2015 et la perte de touristes étrangers. Nous pourrons nous en remettre” veut positiver Loïc Jamin, tout en se disant attentif à l’évolution de la pandémie et du protocole sanitaire associé : “mais il ne faudrait pas que ça se reproduire l’année prochaine” conclut-il.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess