Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Rennes : le prix Goncourt des lycéens décerné à Karine Tuil pour "Les Choses Humaines"

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Le 32e prix Goncourt des lycéens 2019 a été décerné jeudi 14 novembre à Karine Tuil pour "Les Choses Humaines" (Gallimard). La proclamation s'est déroulée à l'Hôtel de ville de Rennes.

Le jury du 33è prix Goncourt des lycéens
Le jury du 33è prix Goncourt des lycéens © Radio France - Laetitia Cherbonnel

Rennes, France

C'est à Rennes, berceau de ce prix littéraire très convoité, qu'a été proclamé ce jeudi 14 novembre le 32e prix Goncourt des lycéens. Cette année, il est décerné à Karine Tuil pour "Les Choses Humaines" (Gallimard), un roman puissant autour d'une affaire de viol. L'auteure a déjà obtenu ce mercredi le prix Interallié.

Huit romans, venant de la sélection de l'académie Goncourt, étaient encore en lice pour succéder à David Diop plébiscité l'an dernier pour "Frère d'âme" (Seuil). Les 13 lycéens membres du jury, venus de toute la France et de l'étranger, ont délibéré à huis clos à Rennes. Créé et organisé par la FNAC et le ministère de l'Éducation nationale et de la jeunesse, avec l'accord de l'Académie Goncourt, le prix a engagé dès la rentrée près de 2.000 lycéen.ne.s âgé.e.s de 15 à 18 ans.

Le président du jury final, composé de 12 lycéens, Victor Belin, originaire de Lorraine, explique le choix de son jury : "C'est un roman qui nous a parlé, qui est important dans une société, qui aborde le thème des classes sociales supérieures, des médias mais aussi des réseaux sociaux... Finalement ça mélange un peu tout ça, tout en restant neutre et objectif, Karine Tuil arrive à pousser ses personnages au bout, à aller au bout de son histoire et c'est tout ça qui nous a plu."

"Les choses humaines" de Karine Tuil prix Goncourt des lycéens 2019 - Radio France
"Les choses humaines" de Karine Tuil prix Goncourt des lycéens 2019 © Radio France - Laetitia Cherbonnel

Faire ce choix était aussi l'occasion de faire passer un message pour Manon et Lucie, membres du jury final : "Comme quoi la jeunesse n'est pas tout le temps collée à son smartphone, on sait lire aussi encore, et s'intéresser à autre chose que notre petit nombril !"

L'auteure Karine Tuil est, elle, très heureuse de recevoir ce prix particulier dans le monde littéraire français : "Quand j'ai rencontré les lycéens et les professeurs, ils m'ont raconté qu'il y avait beaucoup de débats en classe autour du livre, sur le sujet du viol. Et c'est exactement ce que j'espérais. Dans une période où l'on assiste à une libération de la parole et à une prise de conscience des violences sexuelles, qu'il y ait des débats avec cette jeune génération, c'est formidable. Pour moi, c'était vraiment un pari."

Le Goncourt des Lycéens 2019 se sera joué à sept voix en faveur de l'oeuvre de Karine Tuil contre cinq pour "Mur Méditerranée" de Louis-Philippe Dalembert (Sabine Wespieser).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu