Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On rentre en résistance": Les Creusois au rendez-vous à Ciné des villes Ciné des champs à Bourganeuf

-
Par , France Bleu Creuse

Le festival Ciné des Villes Ciné des Champs au cinéma se poursuit jusqu'à dimanche soir au cinéma Claude Miller de Bourganeuf malgré le contexte sanitaire avec un programme allégé. Les Creusois ont répondu présents pour cette 10e édition.

Entre 40 et 80 places ont été vendues chaque jour
Entre 40 et 80 places ont été vendues chaque jour © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Quatre films en avant première, huit films projetés au total, des lectures et des moments musicaux : "Ciné des Villes, Ciné des Champs ne pouvait rater son dixième anniversaire au Cinéma Claude Miller de Bourganeuf !" peut-on lire sur le site de l'association Lavaud Soubranne, qui organise festival. 

Malgré le contexte sanitaire, le festival de cinéma s'est déroulé coûte que coûte sur quatre jours du 22 au 25 octobre avec une programmation allégée et un protocole sanitaire mis en place. 

"La culture doit continuer à prospérer" 

Cette année encore, les habitués sont au rendez-vous. Entre 40 et 80 places sont vendues pour chaque séance dans une salle de 85 places. "C'est un bon festival, intéressant. Nous avons la chance de l'avoir en Creuse, je ne vois pas pourquoi on en profiterait pas. Surtout que c'est un des seuls festivals qui ait lieu en France" commentent Michel et Coralie venus d'Aubusson. "On doit continuer à vivre et la culture doit continuer à prospérer" estime Alain de Bourganeuf. 

C'est également le sentiment des organisateurs. Pour Annie Miller, fondatrice du festival, il n'était pas question d'annuler le festival. "On rentre en résistance dans le cinéma et la culture. On ne se laissera pas abattre. Nous sommes dans un territoire de résistance en Creuse." 

10e édition en hommage à Claude Chabrol

Cette année, le festival est présidé par Thomas Chabrol, comédien et fils de Claude Chabrol. Ce samedi, une journée d'hommage était consacrée au réalisateur pour le dixième anniversaire de sa disparition. A cette occasion, deux films ont été projetés : "Les Noces Rouges" (1973) inspiré d'un fait divers Bourganiaud et "Chabrol, l'anticonformiste" (2019), un documentaire réalisé par la Cécile Maistre Chabrol, la fille de Claude Chabrol. "J'ai voulu que ce film s'adresse au plus grand nombre. Que les gens de tous les âges et de toutes les conditions aient envie de voir ses films. Il y en a 58 alors ils ont le choix ! Je trouvais intéressant de raconter comment et pourquoi il a autant tourné." La réponse est simple selon Cécile Maistre Chabrol. 

C'est parce qu'il aimait ça.

Ce dimanche, deux films sont projetés : "Ibrahim" de Samir Guesmi en avant-première à 18h30 et "Adieu les cons" d'Albert Dupontel à 21 heures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess