Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Rentrée incertaine pour le conservatoire de Guéret face au faible nombre d'inscriptions

-
Par , France Bleu Creuse

Le directeur du conservatoire départemental Emile Goué, à Guéret, est inquiet. A ce jour, il n'a reçu que 180 dossiers d'inscription, contre 800 déposés habituellement, en raison du contexte sanitaire. Difficile, dans ces conditions, d'organiser la rentrée.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - SIMON DAVAL

Théoriquement, le conservatoire départemental Emile Goué, à Guéret, doit faire sa rentrée dans deux semaines. Et pourtant, les plannings ne sont pas encore faits, pas plus que les cours ne sont constitués, ni même les contrats de travail des enseignants non-titulaires signés. Cette absence de visibilité s'explique évidemment par le contexte sanitaire. 

Un "casse-tête"

En effet, face aux incertitudes qui planent sur l'évolution de l'épidémie, beaucoup de parents hésitent à inscrire leurs enfants au conservatoire cette année. "Aujourd'hui, on est à un tiers des inscriptions qui sont déposées en temps normal", estime le directeur Bruno Adam. A peine 180 dossiers reçus actuellement, alors que l'administration en a traité près de 800 l'année précédente. 

Une situation qui  inquiète sérieusement le directeur. "Tout cela pose des problèmes d'ordre pratique. On intervient dans une dizaine d'antennes. Mais si on n'a pas d'instructions dans ces antennes, on ne peut pas prévoir des cours. D'autre part, nous avons des contractuels, mais c'est embêtant de leur faire des contrats à plein-temps s'ils n'ont que quatre ou cinq élèves inscrits. C'est vraiment un casse-tête."

Possible rétractation jusqu'au 10 octobre

Le directeur a donc envoyé un courrier à l'ensemble des parents pour les encourager à s'inscrire d'ici début septembre, tout en leur laissant la possibilité de se désister avant le 10 octobre. "Il est plus prudent, et plus logique, pour qu'on puisse préparer sereinement la rentrée, que les gens s'inscrivent, qu'ils n'aient pas peur de s'inscrire. Ensuite, le règlement du conservatoire est fait de telle manière que tout inscrit a un délai de quatre à cinq semaines pour se décider si les cours lui plaisent ou non." 

Le directeur qui assure qu'en cas d'une dégradation de la situation sanitaire, les cours pourront être assurés via Internet, comme cela avait été proposé l'an dernier au moment du confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess