Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Réouverture des cinémas - Anny Duperey : "Je vais y aller avec mes petites filles pour fêter ça"

Par

Les salles de cinéma rouvrent, les tournages reprennent. Après trois mois d'arrêt total, les cinéphiles retrouvent le chemin des salles obscures et les comédiens, les plateaux. Anny Duperey, tourne à nouveau et c'est avec ses petites filles qu'elle ira très vite au cinéma.

La comédienne, Anny Duperey La comédienne, Anny Duperey
La comédienne, Anny Duperey © Maxppp - C.Daumerie

Trois mois sans aller au cinéma c'est long. Alors forcément, les amoureux des salles obscures sont impatients de renouer avec le plaisir de découvrir un film sur grand écran. 

Publicité
Logo France Bleu

C'est le cas de la comédienne Anny Duperey. "Oui, bien sûr, tout le monde, tout notre métier, attendait impatiemment la réouverture des salles. Non seulement de cinéma mais aussi de théâtre, et la fort bonne nouvelle, c'est que les théâtres vont rouvrir aussi. Parce que c'était effectivement tout à fait crucial pour nous de sauver l'industrie du cinéma comme on dit. Le théâtre n'est pas une industrie mais il valait le coup d'être sauvé quand même, ainsi que tout le spectacle vivant qui a vraiment durement pâti durant toute cette période".

J'ai vu quelques uns de mes films à la télé

Anny Duperey va régulièrement au cinéma. Mais lorsqu'on lui demande si le plaisir d'aller voir des films en salle lui a manqué, elle répond "oui et non". "Je suis quand même une théâtreuse moi. Je souffrais beaucoup pour mes camarades qui font du spectacle sur scène, en chair et en os, où là, c'était vraiment un empêchement. Parce que des films c'est vrai qu'on en a vu beaucoup à la télévision. J'ai quelques uns des miens qui sont repassés. On pouvait faire du streaming, des choses comme ça. Pour le théâtre c'était impossible. Alors que le cinéma, c'est vrai qu'on peut quand même le voir d'une autre manière que dans les salles même si dans les salles c'est irremplaçable".

La reprise des tournages

Avant de retourner au cinéma, Anny Duperey a repris le chemin des plateaux. "Je tourne pour la télévision une série qui s’appelle "Grand hôtel" et j'ai fait il y a deux jours, ma première reprise de tournage". La comédienne a ressenti "une grande excitation tout à coup de faire son métier, de retrouver la complicité avec une équipe, des partenaires. Alors on fait attention effectivement. On se lave beaucoup les mains, on respecte des distances, on ne va pas à la cantine enfin voilà. Mais c'est quand même très gai de pouvoir refaire son métier, avec des vrais gens".

Je n'ai pas pu écrire durant le confinement

C'est à Paris que la comédienne, très attachée à la Creuse, a passé ces derniers mois. "Oui ça m'a paru long. Mais, je crois que pour bon nombre de gens, le déconfinement est encore moins simple que le confinement. Le confinement a été subi avec une espèce de résignation. Alors ceux qui travaillaient trop, qui n'avaient jamais de temps à eux, se sont roulés dedans, dans le bonheur d'avoir ce temps libre. D'autres ont été un peu empêchés, empêchés de création par exemple. Je connais beaucoup d'écrivains qui n'ont pas pu écrire. C'est mon cas. Il y avait une concentration absente à cause de cette rétention forcée, de sortie, de complicité avec les autres, de contacts. Et c'était assez pénible alors chacun s'arrangeait comme il voulait. Je pense que beaucoup de gens restent très marqués par ça, moi la première".

Bientôt de retour en Creuse

Retenue par ses obligations professionnelles, Anny Duperey est toujours à Paris. "J'ai fait un passage par la campagne quand même. Mon retour en Creuse, ça va être bientôt. Potager, détente avec des allers et retours puisque je finis le tournage de 'Grand hôtel' pour TF1. Et je vais certainement commencer fin juillet, un autre tournage qui a été lui arrêté avant même de commencer. On allait commencer deux jours après la décision de confinement".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu