Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Strasbourg : le théâtre du TJP délocalise certaines représentations

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Avant même sa réouverture le 19 mai, le théâtre TJP délocalise certaines de ses pièces pour les faire jouer devant des enfants.

La pièce "Quelque chose s'attendrit" a été pensée pour se déplacer d'un lieu à l'autre. Ici, un centre socio-culturel, à Hautepierre
La pièce "Quelque chose s'attendrit" a été pensée pour se déplacer d'un lieu à l'autre. Ici, un centre socio-culturel, à Hautepierre © Radio France - Jules Hauss

"Vous êtes des privilégiés". Au moment de donner les consignes avant le spectacle, Julie Uffmann, chargée de l'action artistique du théâtre du TJP à Strasbourg, rappelle à la vingtaine d'enfants invités la chance qu'ils ont de pouvoir assister à une pièce. La réouverture des théâtres n'est prévue que ce mercredi 19 mai. C'est donc le théâtre qui s'est déplacé chez eux, pour qu'ils puissent en profiter. 

Un décor transportable et adaptable 

Dans la pièce sombre, un seul acteur, deux régisseurs, et une étrange machine, comme une grue, faite de loupes et d'écrans. Le comédien manipule une marionnette, joue avec le son et les lumières devant des enfants assis en tailleur.

Une pièce légère, faite pour être transportée, selon Julie Uffmann : "C'est un dispositif qui a vraiment été pensé pour s'adapter à différents espaces. Comme on ne peut pas accueillir de public dans nos salles, ça nous a permis d'être invité dans des classes, des foyers de l'enfance, des centres socio-culturels". 

C'est une vraie respiration - Bruno Amnar, comédien  

Une chance pour les enfants, mais aussi pour ceux qui ont travaillé sur cette pièce depuis plusieurs mois. Bruno Amnar le comédien ne cachait pas son enthousiasme à la fin de la représentation, sa première depuis le mois de septembre. 

"C'est génial. C'est une vraie respiration. Ca nous permet de retrouver le public, dont on a été privé pendant pas mal de mois. On se réacclimate au fait d'être regardé des spectateurs".

Des jeunes spectateurs qui ont même pu donner leur avis à la fin de la pièce. "On aurait dit un titan", s'essaye l'un des enfants, provoquant les rires de toute la salle. "Ils ont moins de pudeur, ne cherche pas l'analyse comme les adultes. C'est très agréable de recommencer à jouer devant eux", sourit Bruno Amnar. 

Le spectacle va continuer d'être joué dans des écoles, collèges, locaux d'association et foyers de l'enfance dans les prochaines semaines. Avant une grande représentation, au théâtre cette fois, lors des "Narrations du futur" au Maillon, du 18 au 27 juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess