Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Cent ans après la bataille de Verdun

Réouverture du Mémorial de Verdun : "La mémoire de tous les combattants au centre" selon son directeur

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine
Verdun, France

Après plus de deux ans de travaux, le Mémorial de Verdun rouvre ses portes ce week-end pour les Meusiens et lundi pour tous. La nouvelle structure a repensé sa muséographie pour aborder la bataille de Verdun, cent ans après. Thierry Hubscher est le directeur du Mémorial.

Le Mémorial de Verdun rouvre après plus de 2 ans de travaux
Le Mémorial de Verdun rouvre après plus de 2 ans de travaux © Maxppp

Après plus de deux ans de travaux, le Mémorial de Verdun rouvre ses portes ce weekend pour les Meusiens, et lundi pour tous. Le musée a été agrandi, l'exposition repensée et recentrée sur la bataille de Verdun qui commençait il y a cent ans. Le directeur du Mémorial, Thierry Hubscher, nous parle de cette réouverture.

A LIRE AUSSI : Réouverture du Mémorial : la bataille de Verdun en objets

Une rénovation indispensable

Le Mémorial a ouvert en 1967. "Quarante-cinq ans après son ouverture, force était de constater qu'il présentait tous les stigmates d'un bâtiment de cette époque et la muséographie était elle-aussi obsolète" explique Thierry Hubscher, le directeur du Mémorial de Verdun. Le département de la Meuse souhaitait faire un centre d'interprétation de la bataille de Verdun et a mutualisé son projet avec le Mémorial. D'ailleurs ce weekend, la visite est réservée aux Meusiens : les 2.600 places se sont arrachées !

Un lieu de mémoire franco-allemand

Verdun est maintenant un lieu de mémoire franco-allemand et cela change beaucoup de choses. "Cent ans après la bataille, il n'y a plus de contemporains. On est passé du souvenir à la mémoire et aujourd'hui on est dans l'Histoire. Le temps a fait son oeuvre depuis la Première guerre mondiale. L'Europe s'est construite, France et Allemagne se sont rapprochées. [Pour les historiens qui chapeaute le projet] il était tout à fait évident de commémorer le soldat de Verdun d'une façon générale, quelque soit sa nationalité. Les souffrances du combattant allemand étaient exactement les mêmes que celles du combattant français" souligne Thierry Hubscher.

Réécoutez l'interview de Thierry Hubscher sur France Bleu Lorraine, au micro de Rachel Noël :

Thierry Hubscher : "La mémoire de tous les combattants au centre"

Un programme spécial pour le centenaire

Une exposition permanente est donc à retrouver au Mémorial mais aussi une programmation culturelle "pour donner envie au visiteur de revenir.(...) Deux expositions temporaires sont prévues cette année ainsi que des conférences et des concerts" conclut le directeur du Mémorial de Verdun. Dès dimanche les historiens Antoine Prost et Gerd Krumeich viennent présenter leur nouvel ouvrage, suivi d'un concert.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess