Culture – Loisirs

On retombe en enfance avec le festival du jeu vidéo à Strasbourg

Par Sophie Cambra, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mercredi 24 août 2016 à 23:03

On retombe en enfance avec le festival du jeu vidéo à Strasbourg
On retombe en enfance avec le festival du jeu vidéo à Strasbourg © Radio France - Sophie Cambra

Le festival du jeu vidéo de Strasbourg a été lancé hier ce mercredi. Il dure jusqu'à dimanche dans la salle de la bourse Place du Maréchal Delattre Tassigny. L'entrée est gratuite.

"Start To Play", créé par l’association Ludus Events, reste fidèle à son concept initié il y a trois ans : replonger le public dans l’univers des jeux vidéo à travers plusieurs animations. Dans la grande salle, amateurs et/ou confirmés, en famille ou entre amis y trouvent leurs comptes. Par ailleurs, cette année, la capitale alsacienne aura l’honneur d’accueillir un championnat international de Super Mario Kart, le célèbre jeu Nintendo. Soixante joueurs, les meilleurs du monde vont s'affronter jusqu'à dimanche sur trente écrans à tubes cathodiques.

Le lieu de rendez-vous des "retrogamers"

Les adeptes du « rétrogaming », c’est-à-dire des jeux et consoles dits « anciens » (édités de la fin des années 70 pour les plus vieux au milieu des années 90) sont aux anges. La salle comporte des tas de jeux et manettes d'époque,  l'époque où la 2D était de rigueur. Elvio, un italien de 44 ans se rappelle avoir dépensé tout son argent de poche dans les bars où il y avait un Pac Man. "Les parties duraient que 30 secondes pour que ce soit rentable pour le gérant qui louait la machine" se souvient-il. Un peu plus loin, Nathalie est très concentrée, elle joue à Street Fighter et ses yeux lui font mal! "Je me souvenais plus que ça piquait autant les yeux. Je comprends pourquoi ma mère nous disait de se mettre plus loin de l'écran" rigole-t-elle.

Petits et grands s'amusent au festival du jeu vidéo de Strasbourg - Radio France
Petits et grands s'amusent au festival du jeu vidéo de Strasbourg © Radio France - Sophie Cambra

Partager sur :