Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Retour de la haute saison pour les randonnées dans l'Hérault

dimanche 17 juin 2018 à 8:08 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault

C'est le retour de la haute saison pour les randonnées. A lui seul, le Conseil départemental de l'Hérault gère 1.200 km de parcours qu'il faut entretenir tout au long de l'année. C'est la mission des 29 rando-pisteurs.

Un sentier qui surplombe St-Guilhem-le-Désert
Un sentier qui surplombe St-Guilhem-le-Désert © Maxppp -

Hérault, France

Béret sur la tête, Jean-Marie Bary regarde fièrement une passerelle en bois qu'il vient tout juste de terminer. Il a mis "une petite semaine pour la construire" et il est satisfait parce qu'elle "s'intègre bien dans le paysage". Cela fait une bonne vingtaine d'années que Jean-Marie Bary est rando-pisteur, un des 29 que compte le département.

Cette passerelle servira pour un nouveau sentier de 6 km, derrière le parc départemental de Bessilles. Pour aménager le parcours, Marcel Laurent, le chef de groupe, avait une préoccupation n°1 : "C'est d'éviter le danger. Les chutes, les montées trop rudes, et surtout penser aux papas, mamans et aux enfants qui vont l'emprunter parce que les sentiers sont classés en différentes difficultés et celui-ci sera un sentier familial".

Le plus beau bureau du monde

Au total, le Conseil départemental de l'Hérault gère 1.200 km de sentiers de promenade et de randonnée, pour une enveloppe de 750.000 euros par an. Une fois qu'un parcours est aménagé et balisé, il faut l'entretenir : débroussailler, élaguer, reconstruire les murets... "On essaye d'y passer au moins une fois tous les 15 jours" précise Yves Messonnier, un vieux de la vieille lui aussi. "Avec l'herbe qui pousse en ce moment, c'est du boulot! En fait, l'entretien est perpétuel et permanent".

Même si l’expression est un peu galvaudée, le point commun entre tous ces hommes, c'est l'amour de la nature. Bien sûr, rando-pisteur est un travail mais certainement pas un labeur confirme Jean-Marie Bary. "Par rapport à certaines personnes même haut placées, je pense que nous, on a le plus beau bureau du monde. Il y en a qui changent la tapisserie ou la peinture, nous, tous les jours, le paysage est nouveau. Je ne pense pas que quelqu'un est mieux que nous".

La fameuse passerelle - Radio France
La fameuse passerelle © Radio France - Salah Hamdaoui
La fine équipe (de g. à d): Jean-Marie Bary, Marcel Laurent, Nicolas Valette (le grand chef) et Yves Messonnier - Radio France
La fine équipe (de g. à d): Jean-Marie Bary, Marcel Laurent, Nicolas Valette (le grand chef) et Yves Messonnier © Radio France - Salah Hamdaoui