Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pierre Martinet : le roi du taboulé signe un livre "intraitable" !

-
Par , , France Bleu Isère, France Bleu

Le "traiteur intraitable" de Saint-Quentin Fallavier sort son autobiographie, chez les éditions Plon. Il se confie sur France Bleu Isère et nous livre quelques anecdotes de son incroyable parcours d'entrepreneur.

Le "traiteur intraitable" sort son autobiographie chez Plon
Le "traiteur intraitable" sort son autobiographie chez Plon © Radio France - Céline Loizeau

Le titre est simple comme un plat préparé : "Intraitable". Pierre Martinet l'assure : il a écrit le livre de sa vie tout seul. Une autobiographie pour raconter sa trajectoire de fils d'agriculteur modeste de la Bresse devenu magnat du taboulé . "Je suis d'une autre époque, je suis né en 1947, j'ai quitté l'école à 14 ans, je n'ai pas fait de grandes écoles... je me suis fait moi-même", se souvient Pierre Martinet. Il commence à travailler à Lons-Le-Saunier, comme apprenti.

Pierre Martinet sort son autobiographie "Intraitable"

Des salades de museau au taboulé

Celui qui n'est pas encore le traiteur intraitable devient ensuite charcutier-traiteur à son compte à Jujurieux (Ain) puis Villeurbanne (Rhône). Il produit des salades en achetant du museau de bœuf trouvé d'abord sur les marchés de sa région... puis dans le monde entier, jusqu'au fin fond du Brésil. "Je commence à mélanger mes salades de museau avec des légumes", raconte Pierre Martinet. "Avec le succès, je double la taille de l'usine, et je me lance dans la production de salades de légumes et évidemment de taboulé." Un plat qui devient son produit-phare avec 32 000 tonnes produites chaque année, notamment dans son usine de Saint-Quentin-Fallavier.

Les pubs télévisées

En 1994, Pierre Martinet se met lui-même en scène dans des publicités télévisées qui finiront par asseoir sa notoriété de traiteur intraitable. "On les a tournées en un week-end", raconte-t-il. "à l'époque, la TV était le moyen pour toucher les consommateurs."

Les aventures sportives

Le traiteur intraitable revient aussi sur ses quinze ans à la tête du CSBJ, le club de rugby mythique de Bourgoin-Jallieu. Une aventure qui lui laisse des regrets aujourd'hui. "Le club a beaucoup grandi à mon époque…", s'enorgueillit Pierre Martinet. "Mais depuis, il a eu beaucoup de difficultés, certains n’ont plus voulu de moi." Le chef d'entreprise se console en finançant une équipe automobile depuis 2014, la team Martinet by Almeras.

Des produits dans l'air du temps

Avec ses salades conditionnées, le traiteur intraitable pense être en phase avec l'air du temps et les envies des consommateurs. "Avec l'arrivée des flexitariens, des végétaliens, il faut s'adapter", explique le traiteur intraitable. "On a toujours suivi les envies des consommateurs."

On vend en France une salade Martinet toutes les deux secondes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess