Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Révolté, le directeur du Conservatoire de Mayenne demande des comptes à Roselyne Bachelot

-
Par , France Bleu Mayenne

Dans une nouvelle lettre ouverte adressée à la ministre de la Culture, Jean-Christophe Bergeon, le directeur du Conservatoire de Mayenne, se dit révolté suite aux annonces du gouvernement pour la deuxième étape du déconfinement ce mardi 15 décembre. Les établissements culturels restent fermés.

Illustration
Illustration © Radio France - Christophe Abramowitz

Le 3 décembre dernier, Jean-Christophe Bergeon avait écrit une première lettre ouverte à Roselyne Bachelot dans laquelle il s'inquiétait de l'avenir des conservatoires à cause de la crise sanitaire, et exprimait son sentiment d'injustice.

Ce lundi 14 décembre, n'ayant eu aucune réponse de la ministre de la Culture, le directeur du Conservatoire de Mayenne récidive avec un nouveau courrier : "Les annonces faites jeudi dernier ont été un véritable coup de massue et ont plongé la profession dans le plus profond désarroi. Les enseignants s'épuisent et se démobilisent. Le moral est au plus bas. Les élèves se démotivent", écrit-il. Jean Christophe Bergeon et Tony Bonnet, vice-président chargé de la culture à Mayenne Communauté, demandent à être reçus par Roselyne Bachelot pour lui faire part de leur sentiment de révolte. 

Pourquoi permettre aux uns et empêcher aux autres ?

Les établissements d'enseignement artistique resteront fermés jusqu'au 7 janvier au moins. Aucun cours de musique, de chant ou de danse ne pourra y être donné. Seuls des cours en visio et en milieu scolaire sont autorisés. 

Une décision incompréhensible poursuit le directeur du Conservatoire : "Même si nous sommes ravis que le sport en salle reprenne pour les mineurs le 15 décembre, comment comprendre alors que nos établissements restent fermés ? Pourquoi permettre aux uns et empêcher aux autres ?" s'interroge-t-il, se désolant de voir le gouvernement considérer la culture comme "activité non essentielle" : "Quelle sera la prochaine étape ? Une activité "sans intérêt"? Une société sans culture est une société qui s'appauvrit."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess