Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Robert Hossein, la voix de la crèche vivante de Saint-Hilaire-du-Harcouët

-
Par , France Bleu Cotentin

Le metteur en scène et comédien Robert Hossein est décédé ce jeudi 31 décembre à l'âge de 93 ans. En 1992, il avait prêté sa voix pour le spectacle de la crèche vivante de Saint-Hilaire-du-Harcouët dans la Manche.

Robert Hossein à Paris le 19 novembre 1992 lors de l'enregistrement de la bande son de la crèche vivante de Saint-Hilaire-du-Harcouët.
Robert Hossein à Paris le 19 novembre 1992 lors de l'enregistrement de la bande son de la crèche vivante de Saint-Hilaire-du-Harcouët. - Patrice Deniau

La crèche vivante de Saint-Hilaire-du-Harcouët, c'est une institution née dans les années 1980, grâce au dynamisme de Patrice Deniau. Et chaque année, le metteur en scène recherchait une célébrité pour lire le texte diffusé durant le spectacle. Parmi les stars qui ont répondu favorablement, on peu citer Alain Delon, Marianne Chazel, Johnny Halliday ou encore Alain Souchon. Et en 1992, c'est Robert Hossein qui acceptait de prêter sa voix.

Il m'avait dit merci comme si je lui avais rendu service...

"Je lui avait écrit directement pour lui expliquer le projet et quelques jours plus tard son attachée de presse m'a répondu en m'indiquant que Robert était emballé par l'idée et disponible", se rappelle Patrice Deniau. L'enregistrement aura lieu quelques temps plus tard, le 19 novembre 1992, dans un studio parisien. "Ca a été un grand moment car _c'est quelqu'un qui avait du charisme, et que j'ai senti habité_. On était sous une forme de charme. Il était arrivé avec une demi-heure de retard, ce qui a fait monter l'adrénaline. Il avait été formidable dans la lecture. A la fin, il est venu me voir en me prenant par la main pour me dire merci comme si je lui avais rendu service alors que c'est lui qui m'avait aidé".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess