Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'actu de la mer

Rochefort : les nouveaux gabiers de l'Hermione terminent leur formation

-
Par , France Bleu La Rochelle
Rochefort, Charente-Maritime, France

Au total, 300 nouveaux gabiers ont été recrutés pour le prochain voyage de l'Hermione. A quelques jours du départ de Rochefort pour la Rochelle, programmé le 30 janvier, l'heure est aux derniers réglages.

Au total 300 nouveaux gabiers ont été formés.
Au total 300 nouveaux gabiers ont été formés. © Radio France - Antoine Miailhes

Avant d'embarquer sur l'Hermione pour une session hissage de voile, passage obligatoire par l'atelier nœuds pour ces matelots en herbe.
"C'est l'étape indispensable!" , souligne Geoffrey Lolant, adjoint de navigation sur le navire. " Si on rate un nœud, on peut mettre le bateau et l'équipage en danger. On leur demande donc d'en mémoriser une dizaine."
Et ce n'est pas toujours évident pour tout le monde. Une grande partie de ces volontaires n'ont jamais pratiqué la voile.
Rafaella qui n'est pourtant pas débutante en la matière s’emmêle un peu les pinceaux. "Par moment, c'est un peu compliqué. Si on est mal réveillé, on peut tous les confondre."

Il faut répéter les gestes des dizaines de fois avant d'aller sur le pont.
Il faut répéter les gestes des dizaines de fois avant d'aller sur le pont. © Radio France - Antoine Miailhes

Une fois sur le pont, tout le monde donne du sien pour hisser l'une des grandes voiles du navire.
"Franchement avec le goudron sur la corde, c'est vraiment pas simple ", avoue Marie Audrey qui n'a jamais mis les pieds sur un bateau. " Mais vu qu'on fait ça en équipe, ça donne envie de se dépasser ".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

L'autre difficulté, c'est aussi qu'il faut savoir réaliser la manœuvre sans mettre en danger les autres marins sur le pont. " On prend bien le temps de leur expliquer les consignes de sécurité ", explique Dominic Groisard, responsable des manœuvres. "Quand le vent souffle fort, ils doivent vite comprendre si la manœuvre est dangereuse ou non pour les autres. Si je vois que ça ne va pas, qu'une corde est mal tirée, que quelqu'un est mal placé , j'interviens et on arrête tout." Rien n'est donc laissé au hasard, car en mer ces nouveaux gabiers devront souvent faire face à des situations imprévues. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess