Infos

Rock en Seine : les derniers préparatifs d'un festival sous haute protection

Par Fanny Bouvard, France Bleu Paris Région et France Bleu lundi 22 août 2016 à 6:40

Illustration : le public de Rock en Seine en 2015
Illustration : le public de Rock en Seine en 2015 © Maxppp - Samuel Dietz

C'est l'un des grands événements de cette dernière semaine de l'été, le festival Rock en Seine. Plus de 100.000 personnes attendues de vendredi à dimanche dans le domaine national de Saint-Cloud pour une 14ème édition très encadrée.

Rock en Seine approche à grands pas et les installations ont déjà commencé au domaine national de Saint-Cloud. En trois jours, à partir de vendredi soir, ce sont environ 70 artistes et groupe qui vont être accueillis sur cinq scènes, avec une star planétaire : Iggy Pop. Et si sur scène, rien ne semble avoir changé, côté organisation, la sécurité a été renforcée après les attentats qui ont frappé la France.

Des réunions de préparation depuis six mois

Les organisateurs et les services de l'Etat ont pris les choses très au sérieux. D'autant que juste après le 13 novembre, le juge Marc Trévidic interrogé sur l'antenne de France 2 avait soutenu que les concerts de rock étaient de cibles potentielles, donnant Rock en Seine comme exemple. Depuis six mois, les réunions se multiplient donc pour déterminer le dispositif de sécurité de cette 14ème édition. "Les organisateurs travaillent d'arrache-pied, souligne Eric Berdoati, le maire LR de Saint-Cloud. Ils ont doublé les effectifs de sécurité et des réunions sont encore prévues avec la préfecture en début semaine."

La direction du festival n'a pas souhaité nous accorder d'interview à ce sujet, mais dans un communiqué elle indique qu'il y a "une augmentation conséquente des moyens humains, techniques et matériels aux abords du festival et dans son enceinte, et par la mise en place de nouveaux dispositifs".

Des contrôles renforcés pour les spectateurs

Les 30.000 à 40.000 spectateurs accueillis chaque jour au parc de Saint-Cloud vont devoir être plus patients que d'habitude. A l'entrée les palpations vont être renforcées, les sacs fouillés et les bagages de grande taille interdit. "Toute personne refusant ces contrôles se verra interdire l’accès au festival", peut-on lire sur le site du festival.

Partager sur :