Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Romans : la collégiale Saint-Barnard rouverte au public !

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les chutes de grêle du mois dernier ont causé beaucoup de dégâts sur la collégiale Saint-Barnard à Romans-sur-Isère, dans la Drôme. Après un mois de travaux, elle rouvre au public.

Marie-Hélène Thoraval et les élus de Romans ont rouvert la collégiale Saint-Barnard ce vendredi 12 juillet
Marie-Hélène Thoraval et les élus de Romans ont rouvert la collégiale Saint-Barnard ce vendredi 12 juillet © Radio France - François Breton

Romans-sur-Isère, France

Après un mois de travaux, la collégiale Saint-Barnard de Romans-sur-Isère dans la Drôme, rouvre ses portes au public. Il y a un mois, l'épisode de grêle avait causé de nombreux dégâts sur le monument.

Les vitraux situés au-dessus de l'entrée de la collégiale ont été détruits à 80 %. Ils ont donc été remplacés par des plaques transparentes de polycarbonate. "La verrière a été entièrement déposée et mise dans des caisses, détaille Emmanuel Thomas, gérant de l'atelier Tomas Vitraux. On a conservé tout ce qu'on pouvait. On a tout photographié pour pouvoir réaliser la restauration plus tard."

Sur le toit de la collégiale, tuiles neuves et tuiles anciennes se côtoient - Radio France
Sur le toit de la collégiale, tuiles neuves et tuiles anciennes se côtoient © Radio France - François Breton

Des travaux ont aussi été entrepris sur le toit de la collégiale. 8 000 tuiles cassées ont été remplacées. Pour réaliser l'opération, une société spécialisée de cordistes est intervenu avec l'aide d'un hélicoptère. L'appareil a permis de descendre et remonter les matériaux qu'avec une grue classique.

Un diagnostic complet de la collégiale

Ces premiers travaux ont coûté environ 100 000 euros à la municipalité de Romans. Un facteur d'orgue va commencer à inspecter l'instrument à partir de ce lundi 15 juillet pour évaluer les dégâts. Des bouts de verre se sont nichés dans les tuyaux et les ont peut-être endommagés. 

Au fond de la nef, au dessus de l'orgue, les vitraux ont été remplacés par des plaques transparentes. - Radio France
Au fond de la nef, au dessus de l'orgue, les vitraux ont été remplacés par des plaques transparentes. © Radio France - François Breton

Un diagnostic complet de la collégiale commencera aussi ce lundi. Il sera réalisé par des architectes spécialisés et durera sûrement jusqu'à  la fin de l'année. "Nous pourrons avoir un état des lieux complet qui nous permettra de quantifier les travaux qu'il faudra envisager et les budgets nécessaires pour les réaliser",  indique Marie-Hélène Thoraval, le maire de Romans.

Début de la saison estivale

"Cela fait une vingtaine d'années que j'habite à Romans, c'est la première fois que je connais une fermeture aussi longue de la collégiale, raconte Jean-Yves Baxter, le président de l'association des Amis de Saint-Barnard et du Calvaire des Récollets. Avec la réouverture, on va enfin retrouver une vie normale."

L'association organise des visites guidées de la collégiale pour tous les publics. Elle entame donc sa saison avec une semaine de retard.