Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ruée sur les locations dans le Nord-Pas-de-Calais pour ce week-end de l'Ascension

-
Par , France Bleu Nord

La plupart des hébergements touristiques affichent complet sur la Côte d'Opale pour ce week-end de l'Ascension. Les réservations sont également très nombreuses en milieu rural, et notamment dans l'Avesnois. Une tendance qui se confirme dans tous les types d'hébergements.

Le Cap Blanc Nez
Le Cap Blanc Nez © Maxppp - Pierre Rousseau

"Depuis l'annonce de la levée des restrictions de déplacement, on a eu de très nombreuses sollicitations. Et là, quasiment tout est plein", explique Thierry Limantour, le président de la Fédération de l'hôtellerie de plein air dans le Pas-de-Calais et lui-même à la tête de deux campings, à Rang-du-Fliers et Groffliers.  Les réservations ont afflué dès les annonces du Premier ministre Jean Castex sur la levée des restrictions de déplacement à partir du 3 mai. En soi, le week-end de l'Ascension est toujours un très bon week-end en terme de réservations d'hébergements touristiques mais, ce qui est différent cette année, c'est que les réservations ont été faites dans un laps de temps très court. Thierry Limantour l'a lui-même vécu dans ses établissements: "Lundi soir, on avait encore un hébergement de disponible. Et dans la nuit de lundi à mardi, on a eu quatre demandes sur internet. Là, il va être difficile de trouver un hébergement pour ce week-end!". 

Carton plein aussi en milieu rural

Les Nordistes avaient visiblement très envie de partir s'aérer après des mois de confinement et de restriction, mais pas seulement au bord de la mer. Les hébergements en milieu rural font eux aussi le plein, à l'image de la station touristique du Val Joly, dans l'Avesnois, dont les hébergements en dur (les chalets, le village vacances et les cottages) affichent tous complet. Là aussi, rien de très surprenant, le week-end de l'Ascension est souvent très bien rempli mais là, ce qui change, comme pour toutes les autres structures, c'est que la piscine restera fermée ce week-end tout comme les cinq restaurants du site. Pas de quoi décourager les touristes! Et une nouveauté, on vient cette année encore plus en famille que d'habitude, comme l'explique le directeur du Val Joly Thierry Tarot: "Les gens demandent à avoir des chalets les uns à côté des autres. On a des familles qui ont loué trois chalets d'un coup de façon à avoir les enfants, les adolescents, les grand-parents tous ensemble". 

Maroilles
Maroilles © Maxppp - Jean-Marc Quinet

Des réservations exceptionnelles dans les Gîtes de France du Nord 

Le taux de réservations exceptionnels se confirment également dans les 883 gîtes du Nord-Pas-de-Calais du réseau des Gîtes de France. "On est quasiment plein!", explique Laurence Delcroix, la directrice des Gîtes de France du Nord, "Nous étions ce mercredi à 92% de réservations dans le Nord, et 95% dans le Pas-de-Calais, soit environ 5 points de plus que pour un week-end de l'Ascension habituel". Là, aussi, même constat, les réservations se sont faites jusqu'au dernier moment. Et c'est une clientèle un peu différente qui se profile cette année, et qui a compense l'absence des Britanniques (qui n'ont toujours pas le droit de venir en France sauf motif impérieux) et des Belges " Nous avons une nouvelle clientèle plus jeunes, des familles qui recherchent de grands espaces avec des enfants, ce sont de nouveaux clients", explique Laurence Delcroix.  C'est aussi l'une des tendances de cette année: les habitants des Hauts-de-France et d'Ile-de-France partent moins loin que les années précédentes et se tournent davantage vers un tourisme de proximité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess