Culture – Loisirs

A Sablé, un son et lumières aux pieds des HLM

Par Maïwenn Lamy, France Bleu Maine dimanche 2 juillet 2017 à 19:41

Plus de 100 bénévoles du quartier et des communes alentours participent au son et lumières du quartier de la Rocade.
Plus de 100 bénévoles du quartier et des communes alentours participent au son et lumières du quartier de la Rocade. © Radio France - Maïwenn Lamy

Vendredi 7 et samedi 8 juillet, la Houlala Compagnie présentera son spectacle, "Tous de loin, tous du coin" dans le quartier de La Rocade. Les acteurs sont une centaine, des habitants de La Rocade pour la plupart, qui vont raconter l'histoire de leur quartier, créé dans les années 1960.

Une place, délimitée par quatre barres d'immeubles défraîchies, voici la scène qu'ont choisie les membres de la Houlala Compagnie. Tandis que les acteurs en herbe font l'un de leurs derniers filages, les habitants, curieux, se penchent aux fenêtres pour profiter du spectacle. La centaine d'acteurs retracent l'histoire du quartier, créé en 1960. Cette histoire, beaucoup d'habitants ne la connaissent pas. Sarah, 9 ans, l'a découverte en préparant le spectacle. "Avant, ici il n'y avait pas d'école, c'était juste une ferme", explique-t-elle. La ferme des Bazinières a été détruite dans les années 1960 pour fonder ce quartier.

Retracer "l'aventure humaine" du quartier

Pendant plusieurs mois, les membres de la Houlala Compagnie sont allé à la rencontre des habitants pour retracer fidèlement les arrivées qui se sont succédé à partir des années 1960. "Les patrons, les profs, les instituteurs, tout le monde habitait ici, souligne Nicolas David, le metteur en scène. Sauf qu'après il y a eu changement de population. [...] les professions libérales sont parties et les gens des fermes sont venus ici pour travailler dans les usines qui avaient besoin d'ouvriers. Ca va jusqu'au migrant qui vient d'arriver dans le quartier, qui ne connaît personne et qui ne parle d'ailleurs pas la langue. C'est jusqu'à aujourd'hui une vraie aventure humaine".

Un quartier riche humainement" Lucie, institutrice

Cette histoire particulière fait de la Rocade un quartier parfois difficile. Depuis 2014, il est classé en zone prioritaire de la politique de la ville et plus de 4 habitants sur 10 vivent sous le seuil du taux de pauvreté. Pour autant, c'est également un quartier très riche souligne Lucie, institutrice dans l'école d'à côté : "Il y a plein de générations différentes. Il y a des enfants, des personnes âgées. Il y a plein de cultures et de milieux différents. C'est riche, très riche humainement".

"Les gens ont besoin de se rencontrer, simplement de parler à leur voisin", renchérit Nicolas David. Le pari est réussi pour le metteur en scène, puisqu'au cours du weekend de répétitions, plusieurs habitants sont descendus spontanément de leurs immeubles pour rejoindre la troupe.