Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Saint-Etienne lance "Pléiades", son premier festival des arts numériques

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Un tout nouveau festival débute ce 5 novembre à Saint-Etienne. "Pléiades", dédié aux arts numériques, est une initiative conjointe de l'association de commerçants "Sainté shopping" et de la Ville. La première édition dure jusqu'au 9 novembre.

"Urban lights contacts", une oeuvre interactive du duo Scenocosme, à découvrir pendant le festival Pléiades
"Urban lights contacts", une oeuvre interactive du duo Scenocosme, à découvrir pendant le festival Pléiades - DR - Scenocosme

Saint-Étienne, France

Pourquoi un nouveau festival à Saint-Etienne ? Parce qu'il fallait créer une nouvelle occasion de faire venir du monde en centre-ville, résume Rémi Boute, le président de l'association de commerçants Sainté shopping. Ce sera donc "Pléiades", un festival dédié aux arts numériques, conçu en partenariat avec la Ville de Saint-Etienne et dont la première édition démarre ce 5 novembre pour s'achever le 9 novembre. 

Le festival propose des installations visuelles et sonores sur les grandes places du centre-ville mais aussi dans une vingtaine de commerces. Parmi les artistes retenus pour cette première éditions, figurent Derrick Giscloux et le duo de Scenocosme qui proposera pas moins de onze installations. 

Pas besoin d'être fin connaisseur en art contemporain pour se laisser séduire, souligne Grégory Lasserre, l'un des deux membres de Scenocosme. "L'intérêt pour nous, explique-t-il, c'est de toucher des publics qui ne franchiraient pas des lieux d'art [...] Ce projet va proposer tout un parcours dans la ville, toute une déambulation ; il y a différents niveaux de lecture possibles. Il y a un aspect très ludique, souvent présent dans les arts numériques et puis après, il y a un discours qui parle aussi de notre relation à l'environnement, de notre relation à l'autre. Et l'oeuvre "light contact" invite justement les spectateurs à se rencontrer autour de l'oeuvre. Nous allons inviter les spectateurs à se toucher les uns les autres et ce contact entre la peau [de chacun] va provoquer des réactions sonores et visuelles qui vont varier en fonction de la qualité des contacts entre les publics. Donc ce sont des oeuvres qui rassemblent les spectateurs autour d'expériences artistiques à partager."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu