Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Saint-Etienne : le Musée de la mine fait ses nocturnes jusqu'au 30 août

jeudi 9 août 2018 à 5:48 Par Octavie Couchard, France Bleu Saint-Étienne Loire

Parcourir un mine stéphanoise la nuit, c'est possible ! Depuis début juillet, les nocturnes du Musée de la mine ont repris et elles rencontrent un franc succès. Détour quelques mètres sous terre pour se mettre dans la peau d'un mineur de nuit.

La nuit, le chevalement de la mine s'illumine.
La nuit, le chevalement de la mine s'illumine. © Radio France - Octavie Couchard

Saint-Étienne, France

La particularité de la visite commence dès l'arrivée. Pour entrer dans la mine de nuit, il faut s'équiper d'une casque et d'une lampe. La visite débute avec quelques explications, de la part d'Hubert Crayonner-Saunier, guide médiateur au musée : "Le travail des mineurs la nuit est différent de celui de la journée. Le poste commence à 22 heures et se termine à 6 heures. Pendant tout ce temps, il n'y a pas de production. _Les mineurs de nuit sont chargés des travaux d'entretien_, parce qu'une mine qui n'est pas entretenue, c'est une mine dangereuse". 

Il faut un bon équipement avant de descendre dans la mine. - Radio France
Il faut un bon équipement avant de descendre dans la mine. © Radio France - Octavie Couchard

Le ton est donné. Pendant la visite, le groupe de curieux peut se plonger dans l'univers impressionnant des mineurs, mais aussi dans le noir absolu. C'est ce qui fait le charme de cette visite : "les gens viennent avant tout chercher des sensations, une expérience", raconte le guide. Dans la mine, il n'y a pas de bruit et une atmosphère humide et fraîche. 

Une heure dans le noir

La promenade dans la mine dure un peu plus d'une heure et c'est un bond dans l'histoire. Le visiteur découvre les pratiques des mineurs de nuit : habillement, travail, habitudes entre travailleurs... 

A la sortie, les visiteurs n'ont qu'un mot à la bouche : "c'était vraiment dur comme travail, on a de la chance d'être à l'époque d'aujourd'hui", détaille Elodie. Plus que par l'obscurité, elle a été marquée par la dureté du travail dans la mine. Son fils, Damien, lui a plutôt retenu la difficulté pour regarder autour de soi : "le guide a dit que la lampe des mineurs n'éclairait pas plus que 30 centimètres autour de leurs pieds, on ne voit absolument rien !"

Les nocturnes du Musée de la mine ont lieu les mardis et jeudis soirs, avec un départ à 21 heures et 22 heures, jusqu'au 30 août. Les places sont au tarif de 7 euros et elles sont limitées.