Culture – Loisirs

Saint-Nicolas, protecteur des Lorrains, expliqué à ceux qui n'y connaissent rien

Par Blandine Costentin, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu vendredi 2 décembre 2016 à 17:13 Mis à jour le mardi 6 décembre 2016 à 11:06

Saint Nicolas est particulièrement célébré en Lorraine et dans le Nord Est de la France.
Saint Nicolas est particulièrement célébré en Lorraine et dans le Nord Est de la France. © Maxppp - Alexandre Marchi

Le 6 décembre, c'est la fête de Saint-Nicolas, patron de la Lorraine et des Lorrains. L'occasion de multiples fêtes, certaines religieuses, d'autres profanes. D'où vient et en quoi consiste cet attachement à Saint-Nicolas ? Explications en six points.

Aux alentours du 6 décembre, en Lorraine, plus largement dans le quart Nord-Est de la France et dans de nombreux pays voisins, les rues se remplissent de messieurs barbus, portant crosse et mitre, accompagnés d'un âne. Et les enfants de chanter : "Grand Saint Nicolas, moi j'aime bien le chocolat !" Saint-Nicolas, une tradition bien ancrée, qui revient en force, expliqué en six points :

. - Maxppp
. © Maxppp - Alexandre Marchi

Saint-Nicolas est le patron –c’est-à-dire le saint protecteur- de la Lorraine depuis 1477, et pourtant, cette figure, qui a bel et bien existé, était évêque en Anatolie, dans l’actuelle Turquie, au 3e siècle. Que s’est-il passé pendant douze siècles ? Nicolas de Myre était réputé pour sa charité. Après sa mort, les miracles commencent. Au 11e siècle, sa relique est transportée en Italie, puis, en 1098, un chevalier lorrain du nom d’Aubert de Varangéville rapporte une phalange du saint, à Port près de Nancy. Elle est déposée dans une chapelle et Port deviendra Saint-Nicolas de Port.

Mais le mythe fondateur, c’est la bataille de Nancy : René II, duc de Lorraine, affronte en 1477 l’armée de Charles le Téméraire. Il place ses troupes sous la protection du saint et triomphe : le saint va rester attaché à la Lorraine, et vice versa. "Saint Nicolas est ce qu'on appelle aujourd'hui un marqueur identitaire pour les Lorrains du Nord comme du Sud. C'est notre trait d'union, quelle que soit notre origine mosellane, nancéienne, meusienne ou vosgienne", explique Denis Schaming, Chancelier des Amis de Saint-Nicolas-des-Lorrains à Rome.

. - Maxppp
. © Maxppp - Alexandre Marchi

La veille du 6 décembre, les petits Lorrains déposent sur le pas de la porte un verre d’eau pour Saint-Nicolas et une carotte pour son âne. Et ils reçoivent en retour des cadeaux. C’est certain qu’au fil des décennies, Noël a pris le pas sur cette tradition. Mais autrefois, c’était bien le 6 décembre qui était la fête-phare de la fin d’année en Lorraine. Et la tradition reste vivace : dans cette région, comme en Alsace, le 6 décembre, des Saint-Nicolas font le tour des écoles avec leur âne, les enfants mangent des clémentines et boivent un bon chocolat chaud. "Merci Saint-Nicolas !"

A Saint-Nicolas de Port, le concours de dessins attire chaque année quelque 3.000 contributions. Et le secrétariat qui répond aux lettres des petits ne chôme pas. Des lettres viennent même des petits Lorrains venus s’installer en Bretagne, aux Etats-Unis ou en Russie. Enfin, comme l’explique Catherine Guyon, historienne à l’université de Lorraine, la figure du père Noël, née aux Etats-Unis, est elle-même inspirée de celle de Saint-Nicolas, apportée par des migrants hollandais.

. - AFP
. © AFP - Franck Fife

Saint-Nicolas est reconnu comme le protecteur des enfants et cela tient à une célèbre légende : Saint-Nicolas ressuscite trois enfants qu’un boucher mal intentionné avait tué et placé dans le saloir… Dans le nord de la France et en Belgique, c’est la fête des petits garçons. Saint-Nicolas est le pendant de la Sainte Catherine : les hommes qui ne sont pas mariés à 30 ans reçoivent un bonnet… Un de ces couvre-chefs est d’ailleurs présenté jusqu’au 20 janvier, dans une exposition à l’hôtel de ville de Baccarat. A Bari en Italie, Saint Nicolas est fêté le 9 mai, date de l’arrivée des reliques en 1087, à travers une splendide fête nautique. Saint Nicolas est le protecteur du peuple russe. Il est aussi le patron, entre autres, des marins et des prostituées.

. - Maxppp
. © Maxppp - Alexandre Marchi

La relique de Saint-Nicolas, la fameuse phalange, a fait la gloire de Saint-Nicolas de Port, devenue la capitale historique du mythe. Au Moyen-Age, le pèlerinage attire jusqu’à 200.000 fidèles. Comme le relate Christophe Garland, à la ville de Saint-Nicolas de Port, des personnalités sont venues s’incliner devant cette relique, de Jeanne d’Arc à Louis XIV, en passant par Henri IV et… la reine mère d’Angleterre. Depuis huit siècles, une procession est organisée dans la basilique, à l’occasion du 6 décembre. La ville organise notamment un défilé qui attire 15 à 20.000 personnes. Pas mal pour une commune de 8.000 habitants.

A Nancy aussi, le weekend du 6 décembre, c’est la fête : les hôtels sont pleins, le défilé attire la foule. Il y avait 110.000 personnes en 2014. La manifestation a cependant été redimensionnée ces deux dernières années, pour des raisons de sécurité.

VIDEO : Les fêtes de Saint Nicolas en Lorraine

. - Maxppp
. © Maxppp - Julio Pelaez

Avant même sa mort, toute une série de miracles –ou de bonnes actions- sont attribués à Saint-Nicolas. La légende des enfants sauvés du boucher s’inspire du sauvetage de trois soldats injustement condamnés à mort. Il sauve des jeunes filles que leur père veut prostituer, il empêche un naufrage, il vient aussi au secours du chevalier lorrain de Réchicourt, prisonnier pendant la 6e croisade. Cette intervention donne naissance à la procession de Saint-Nicolas de Port. Plus près de nous, dans les années 70, l’Américaine d’origine lorraine Camille Friedman ayant échappé à un naufrage (encore) en priant Saint-Nicolas, lègue 7 millions de dollars à Saint-Nicolas de Port pour la restauration et l’entretien de la basilique.

. - Maxppp
. © Maxppp - Alexandre Marchi

En 2009, les villes de Nancy et Saint-Nicolas de Port déposent les marques Saint Nicolas, Les et La fête(s) de Saint Nicolas, Le marché de Saint Nicolas. L’objectif, comme le rappelle Florence Dossmann, de l’office de tourisme de Nancy, était d’éviter la prolifération de produits dérivés bas de gamme, avec l’image du bon évêque. Mais des élus alsaciens s’en émeuvent, craignant de se voir interdire leurs propres manifestations. Le député haut-rhinois Eric Straumann crie au "hold up" et menace de saisir la justice ! Finalement, la polémique s’éteint d’elle-même et, chaque début décembre, on peut organiser en Alsace, et ailleurs, des marchés de Saint-Nicolas, sans craindre de voir débarquer les huissiers.

Maintenant que vous êtes au point sur Saint Nicolas, testez, dans notre quiz, vos connaissances sur la légende et les attributs du saint.