Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Saintes : bientôt une école pour les gladiateurs

lundi 14 mai 2018 à 5:15 Par Antoine Miailhes, France Bleu La Rochelle

La société Acta, spécialisée dans l'organisation de spectacles autour des combats de gladiateurs va fonder à Saintes une école de Gladiature en septembre. Son président Brice Lopez est donc venu organiser un stage ce weekend pour faire connaitre au grand public cet art peu connu.

Brice Lopez (à gauche) est l'une des références actuelles de cet art venu de l'histoire gallo-romaine.
Brice Lopez (à gauche) est l'une des références actuelles de cet art venu de l'histoire gallo-romaine. © Radio France - Antoine Miailhes

Saintes, Charente-Maritime, France

Armé de son glaive et de son bouclier, Edouard s'entraîne à charger son adversaire. " C'est assez physique", souligne ce passionné d'histoire antique, " car il faut savoir garder son adversaire à distance puis attaquer au bon moment pour briser sa garde ". Kevin, son partenaire, a également le souffle court une fois l’exercice terminé. " Le bouclier pèse assez lourd, il faut donc une bonne condition physique pour bien le tenir et rester concentrer pendant l'entraînement ". 

Ici chaque stagiaire répète plusieurs fois les mouvements de bases pour pratiquer en toute sécurité car certaines armes sont en acier. Ces répétitions sont orchestrées par Brice Lopez, l'une des références actuelles de cet art venu de l'Antiquité. " On a vraiment une image des combats faussée par les films. Les gladiateurs ne cherchaient en aucun cas à s'entretuer, c'étaient des combattants payés pour produire un spectacle. Aujourd'hui si l'on veut se rapprocher de la réalité il faut prendre le temps pour réaliser les bons gestes de manière à ce que le spectacle soit compréhensible pour le public. " 

Des reproductions de casques. - Radio France
Des reproductions de casques. © Radio France - Antoine Miailhes
Le but est aussi de s'initier à d'autres techniques comme le lancer de filet. - Radio France
Le but est aussi de s'initier à d'autres techniques comme le lancer de filet. © Radio France - Antoine Miailhes
Au total huit personnes ont partcipé à ce stage.  - Radio France
Au total huit personnes ont partcipé à ce stage. © Radio France - Antoine Miailhes

En ouvrant une école de gladiateurs en septembre prochain, Brice Lopez espère davantage promouvoir cet art " pour qu'il fasse vivre l'histoire antique de manière ludique ". Pour cela il va donc recruter quelques professionnels pour encadrer la structure, certains d'entre eux intégreront même une troupe qui partira en tournée partout en France pour des spectacles.